Juliette ou l’histoire à fleur de peau d’humains qui se croisent comme Camille Jourdy sait les écrire et les dessiner.

Juliette de Camille Jourdy
Juliette de Camille Jourdy © Actes Sud BD / Camille Jourdy

Juliette ou l’histoire à fleur de peau d’humains qui se croisent comme Camille Jourdy sait les écrire et les dessiner. Dans Rosalie Blum (prix révélation au Festival d’Angoulême 2010), son livre précédent, adapté au cinéma, qui sort ce mois-ci, ses personnages, tous un peu cabossés par la vie suivaient quelqu’un. Et finissaient par se trouver eux-même. On retrouve le même esprit dans son nouvel album. Juliette l’héroïne, jeune adulte trentenaire traverse une période de sa vie que l’on devine compliquée, et revient dans sa famille. Et se confronte à ses parents divorcés vieillissants, à sa sœur parfaite mère de famille qui retrouve son amant (déguisé en fantôme) dans la serre au bout du jardin, et à la ville qu’elle a quittée. Dans cette histoire dense,la dessinatrice interroge la vie de couple, la sexualité, et les secrets de famille. Des thèmes profonds qui contrastent avec son dessin très naïf, poétique, presque enfantin, reste de l’illustration jeunesse pour laquelle, Camille Jourdy a travaillé. Cette famille angoissée, où les enfants règlent leur compte avec leurs parents, même une fois adultes, évoque côté cinéma La vie moderne ou Le Goût des autres . Avec douceur, Camille Jourdy pose un regard très tendre sur ses personnages, et une fois de plus nous emmène dans une jolie histoire qui raconte la vie. Juliette, Les fantômes reviennent au printemps, de Camille Jourdy, Actes Sud BD ### Camille Jourdy : > J'avais envie de faireun portrait de famille . C'est peut-être parce que je retourne souvent dans ma ville natale et que j'ai un rapport particulier avec elle, fait à la fois de tendresse, d'amour et en même temps de rejet. Il y a quelque chose de confortable et d'oppressant à la fois dans cette petite ville où il ne se passe pas grand chose. Ce retour aux sources fait partie des thèmes que je connais bien.On ne cesse de se chercher. Dans cette BD, les personnages se cherchent, et se courent après. Les lecteurs me disent qu'ils se sont retrouvés, en particulier dans les rapports à la famille. Ils trouvent aussi que les sentiments sont bien vus, et qu'ils peuvent s'identifier.

Ce n'est pas vraiment autobiographique, mais je mets beaucoup de moi dedans.

Feuilleter quelques pages

Juliette, Les fantômes reviennent au printemps, de Camille Jourdy, Actes Sud BD

►►►Retrouvez la sélection BD de l'été 2016 de France Inter avec Séquencity

Et aussi

Affiche "Rosalie Blum" de Rappeneau avec Kyan Khojandi et Alice Isaaz
Affiche "Rosalie Blum" de Rappeneau avec Kyan Khojandi et Alice Isaaz © SND / SND

Rosalie Blum , jolie adaptation du précédent livre de Camille Jourdy est le premier film de Julien Rappeneau. Avec Noémie Lvovsky, Kan Khojandi, Anémone, Alice Isaaz, Sara Giraudeau, Philippe Rebbot, il raconte Vincent Machot habite une petite ville et partage sa vie entre son salon de coiffure, sa mère possessive. Un dimanche, après avoir enfourché son vélo à la recherche d’une supérette ouverte, il éprouve un sentiment étrange de déjà-vu lorsqu’il croise le regard de l’épicière. Irrésistiblement, Vincent se met à suivre cette femme à travers la ville… Ce qu’en dit Camille Jourdy : > Je l'ai savouré, c'est tellement particulier de découvrir le film de quelqu'un d'autre, mais réalisé à partir de ce que vous avez écrit.

Rosalie Blum , la bande annonce du film en salles le 23 mars :

À venir

►►► Alice Isaaz et Kyan Khojandi le 14 mars dans La Bande originale de Nagui

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.