Des États-Unis au Japon, de l'Espagne à la Grande-Bretagne : la mort de Karl Lagerfeld fait la une de toute la presse internationale en ce 20 février 2019. Le créateur décédé le 19 février est présenté comme l'un des plus grands - si ce n'est le plus grand - créateurs du vingtième siècle.

Logo apposé sur la vitrine du magasin Lagerfeld de SoHo (New-York) après l'annonce de la mort du créateur le 19 février 2019
Logo apposé sur la vitrine du magasin Lagerfeld de SoHo (New-York) après l'annonce de la mort du créateur le 19 février 2019 © AFP / Drew Angerer

Les Américains saluent "un génie"

- Pour le New York Times, Karl Lagerfeld est le créateur "le plus prolifique des vingtième ET du vingt-et-unième siècles". 

"Directeur de la création de Chanel depuis 1983, de Fendi depuis 1965 et fondateur de sa propre ligne de vêtements, Mr. Lagerfeld était la définition même du polyglotte de la mode, capable de parler la langue de plusieurs marques en même temps (sans parler du fait qu"'il parlait également plusieurs langues : l'anglais, le français, l'allemand et l'italien)" 

Une du NYT du 20 février 2019
Une du NYT du 20 février 2019 / capture d'écran

- Le Los Angeles Times voit en Karl Lagerfeld le designer qui a "traduit l'air du temps et a sauvé Chanel". 

Même tonalité du coté du Washington Post, pour qui le créateur a "réinventé Chanel". 

Il a rendu la maison de couture accessible et désirable aux yeux des jeunes acheteurs en introduisant le prêt-à-porter et en dépoussiérant les accessoires. 

Le quotidien évoque également un "homme compliqué", "connu aussi pour ses bizarreries"

Le Washington Post évoque un homme "compliqué" connu aussi pour ses "bizarreries"
Le Washington Post évoque un homme "compliqué" connu aussi pour ses "bizarreries" / Capture d'écran

- Le Washington Post cite l'historienne de la mode Valerie Steele qui rappelle que l'âge moyen du client Chanel sous le règne de Lagerfeld a chuté de la cinquantaine à la trentaine. Il a pratiqué une chirurgie d'urgence et a revivifié la marque" dit-elle. Contre toute attente, il l'a rendue totalement pertinente et contemporaine et a continué dans ce sens.”

Le "génie" de Lagerfeld également salué en une du Wall Street Journal...

"Un génie de la couture meurt à 85 ans" pour le Wall Street Journal du 20 février 2019
"Un génie de la couture meurt à 85 ans" pour le Wall Street Journal du 20 février 2019 / Capture d'écran

La presse européenne met en une un "précurseur", un "révolutionnaire"

- En Allemagne, Die Welt salue "un génie de la liberté"

La une du journal allemand Die Welt du 20 février 2019
La une du journal allemand Die Welt du 20 février 2019 / Capture d'écran

- En Espagne, El Paìs dit "Adieu à un révolutionnaire de la mode". 

Pour le quotidien de Madrid, Lagerfeld a "transformé le métier  de créateur".

Une de El País du 20 février 2020
Une de El País du 20 février 2020 / capture d'écran

- Le journal britannique The Times préfère de son coté s'amuser avec Choupette, le chat de Karl Lagerfeld  qui devrait "mettre la patte sur 150 millions de livres sterling (172 millions d'euros). En réalité, Karl Lagerfeld vouait un véritable culte à Choupette, qui comptait près de 50 000 abonnés sur Twitter.  Héroïne de livre, égérie de campagnes de publicité, "rédactrice en chef" d'un jour pour des magazines ou encore à la tête d'une collection d'accessoires félins, la chatte ultra-gâtée du couturier est entrée dans sa vie en 2011.

En une du Times, Karl lagerfeld et sa chatte Choupette
En une du Times, Karl lagerfeld et sa chatte Choupette / Capture d'écran

Karl Lagerfeld avait d'ailleurs déclaré : 

"Choupette est une fille riche. Elle a sa propre petite fortune. S'il m'arrive quelque chose, la personne qui s'en occupera ne sera pas dans la misère".

- Les Allemands du Frankfurter Allgemeine Zeitung disent "Merci, Karl Lagerfeld" en français

Au Japon : "Un Dieu parmi les mortels dans le monde de la mode"

De son coté, le Japan Times voit en Karl Lagerfeld "un dieu parmi les mortels dans le monde de la mode", "un monde sur lequel il a régné pendant plus d'un demi-siècle, et jusqu'à sa mort".

Le Japan Times rappelle que "le designer a côtoyé tous les jeunes tendance du moment, s'associant même avec la chérie des podiums de 17 ans Kaia Gerber, la fille de Cindy Crawford, pour une collaboration lancée par la marque Karl Lagerfeld en 2018". 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.