L'artiste américain, chef de file de l'art conceptuel, décorera les quatres tours du site Tolbiac de la BnF. Il a choisi d'inscrire en lettres de néons , au sommet des tours une phrase de Michel Foucault. > "Au moment où le langage, comme parole répandue, devient objet de connaissance, voilà qu'il réapparaît sous une modalité strictement opposée, silencieuse, précautionneuse déposition du mot sur la blancheur du papier, où il ne peut avoir ni sonorité ni interlocuteur, où il n'a rien d'autre à dire que soi, rien d'autre à faire que scintiller dans l'éclat de son être."

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/06/90c8278a-b471-11e1-a068-842b2b72cd1d/640_the-light-installation-au-mmk-de-francfort-boris-roessler-dpa-maxpppjpg.jpg" alt="Michel Foucaut va s'afficher sur les tours de la BNF" width="639" height="326" />
Michel Foucaut va s'afficher sur les tours de la BNF © Radio France / The light installation au MMK de Francfort © Boris Roessler DPA MAXPPP

Joseph Kosuth qui s'intéresse depuis toujours au texte et à son contexte, qui utilise le néon comme médium, féru de culture française, a choisi cette phrase de Foucault alors que la BnF vient de réunir 75% des fonds nécessaires pour acheter les quelques 4000 feuillets manuscrits du philosophe française.Ce fonds devrait donc être acheté par la BnF d'ici la fin de l'année.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.