Michel Serres était l’invité de Claire Servajean dans 'Une semaine en France'. Moment d’émotion sur le plateau de l’émission lorsque les rejoint le navigateur en solitaire…

Michel Serres, philosophe, historien des sciences et homme de lettres français.
Michel Serres, philosophe, historien des sciences et homme de lettres français. © Sipa / BALTEL

Thomas Coville est arrivé au large d’Ouessant le 25 décembre après un tour du monde à la voile bouclé en moins de 50 jours (précisément : 49 jours, 3 heures et 7 minutes, soit huit jours et dix heures d'avance sur le précédent record signé en 2008 par Francis Joyon). Un record exceptionnel.

Michel Serres - qui avant d'être philosophe, a commencé sa vie professionnelle comme officier dans la Marine française - est très admiratif de l'exploit du navigateur :

Huit jours de moins que le précédent record, c’est vraiment incroyable !

Joint par téléphone pendant l'émission, Thomas Coville rivalise d'admiration avec son interlocuteur, dont il avait emmené les émissions pendant son tour du monde en solitaire :

Vous faites partie de ce tour du monde, monsieur.

Moment d'émotion sur le plateau dont Edouard Zambeaux, producteur de Périphéries, témoigne via son compte Twitter :

Thomas Coville : "Vous êtes une des personnes qui depuis [...] mon adolescence, m’ont inspiré d’aller jusqu’au bout de mes rêves."

Michel Serres : "Ne changez pas les rôles, c’est moi qui vous doit l’admiration !"

Thomas Coville "Non, non, non, non. Vous avez rempli votre rôle de philosophe.
Quand une nation donne plus la parole aux sportifs qu’aux philosophe c’est qu’elle est en danger.
Moi je vous ai écouté comme philosophe, comme celui qui se permet, parce qu’il a étudié, parce qu’il est sage, de donner un sens, donner une voix - et après à ceux qui l’écoutent d’essayer de la transcrire en faits.
J’ai finalement trouvé dans le petit garçon que j’étais une voix qui était un rêve complètement fou, faire le tour du monde en solitaire en multicoque, mais c’est parti d’un monsieur qui vous dit “écoutez cette petit voix, allez jusqu'au bout de vos rêves et ce rêve-là en alimentera un autre qui en fera faire un autre, etc."

Il conclue :

Vous êtes l'un de ceux qui m'a inspiré et m'a fait aller jusqu'au bout

► Le nouveau rêve de Thomas Coville : organiser un tour du monde en multicoque

Ecoutez-les :

Thomas Coville lors de son arrivée du tour du monde en solitaire et en multicoque
Thomas Coville lors de son arrivée du tour du monde en solitaire et en multicoque © Maxppp / PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Michel Serres raconte aussi pourquoi il a abandonné sa carrière maritime... Comment la catastrophe d'Hiroshima a pesé sur sa génération :

La science qui était considérée comme tout bonne et seule bonne avait tout à coup accouché de ce monstre-là.[...] J’ai quitté la marine pour faire de la philosophie parce que je suis, d'une certaine manière, un enfant d'Hiroshima.

Invité de Dorothée Barba, l'académicien n'en est pas moins optimiste quand à l'avenir : "Nous vivons dans un monde mille fois plus en paix que nous le croyons". Entretien très intéressant à réécouter ci-dessous ou ici.

► ECOUTEZ AUSSI | Michel Serres au micro de Claire Servajean dans Une semaine en France et le Téléphone sonne

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.