10 épisodes absolument virtuoses, produits et (partiellement) réalisés par David Fincher (Fight Club, Zodiac, Seven, House of Cards...).

Dans l'antre du diable, le jeune agent du FBI s'apprête à réaliser ses premiers entretiens
Dans l'antre du diable, le jeune agent du FBI s'apprête à réaliser ses premiers entretiens © Patrick Harbron/Netflix

C'est le livre Mindhunter - Dans la tête d'un profiler de John Douglas qui a inspiré la série. Un récit qui dévoile les prémices du métier de "profiler", alors même que le mot de "tueur en série" n'a jamais été prononcé ! Une véritable révolution à l'époque de sa sortie dans les années 70. 

Jusqu'alors établir le profil psychologique de ces tueurs n'étant pas une pratique systématique, les forces de l'ordre se contentaient de la simple analyse criminelle. 

Des séries, des films sur les tueurs en série, il en existe pléthore. 

Alors pourquoi Mindhunter est particulièrement réussie ? 

On suit les pérégrinations de deux agents du FBI, instructeurs pour la police autour de la question du comportement des tueurs et qui, sans l'approbation totale de leur chef, décident d'aller interroger quelques-uns des "tueurs en séquence" au cours de leurs déplacements professionnels. 

Classiquement, le duo se compose de la figure du jeune fougueux désireux d'affranchir les codes (par moment sans doute trop fasciné par ses sujets, ce qui laisse présager quelque chose), et de l'homme d'expérience, certes plus raisonné mais qui ne s'interdit pas le rôle du "bad cop" quand c'est nécessaire.

Nous sommes véritablement spectateurs des débuts du profilage, et l'approche méticuleuse des agents (comme de la réalisation) nous implique d'autant plus dans leur démarche. 

C'est une véritable plongée au cœur de scènes d'interviews hyper tendues et très dialoguées. 

Sur les deux premiers épisodes, Holden Ford (tenu par Jonathan Groff) et Bill Tench (Holt McCallany) s'entretiennent ainsi avec Ed Kemper, accusé de 10 meurtres dont celui de sa mère. Un homme finalement très ouvert à la discussion (et surtout avec la police) et qui raconte avec le plus grand détachement ses actes. 

Ed Kemper explique à l'agent Holden Ford comment bien trancher la gorge de sa victime
Ed Kemper explique à l'agent Holden Ford comment bien trancher la gorge de sa victime / Patrick Harbron/Netflix

Ces scènes bien souvent très gênantes (de par les détails fournis) prêtent étonnement à sourire par moments.  

Outre une intrigue extrêmement contenue et des personnages bien construits, d'un point de vue formel, la série est d'une beauté froide saisissante.  

Alors comment se prépare-t-on pour ces rôles ? Comment c'était de travailler avec le maître David Fincher ? Quelle ambiance sur le tournage ?

Pour Popopop, Charline Roux a rencontré Jonathan Groff et Holt McCallany, comédiens de la série, diffusée sur Netflix depuis le 13 octobre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.