Moment d'émotion à l'antenne quand Marie-Claude Bomsel raconte la naissance de Doudou, le premier fils de l'orang-outan Nénette...

Un autre des bébés de Nénette : Dayu, né en 2000
Un autre des bébés de Nénette : Dayu, né en 2000 © Getty / Jean-Pierre REY

Marie-Claude Bomsel était vétérinaire puis directrice de la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris, elle a publié Mon histoire naturelle dans laquelle elle raconte les histoires de "ses" animaux, ceux qu'elle aime et protège avec ardeur depuis son enfance. Marie-Claude Bomsel était invitée au micro de Daniel Morin, elle a évoqué à l'antenne un moment très doux...

En 1982, naît Doudou, premier fils de Nénette (célèbre orang-outan du Jardin des plantes arrivée en 1973). Marie-Claude Bomsel dirige alors la Ménagerie du Jardin des Plantes, elle raconte :

Un matin , nous arrivons et nous trouvons Nénette avec un bébé, un tout petit bébé. Elle le portait à la bouche, elle le sentait, elle l'embrassait…

Elle poursuit : "Elle l'a nettoyé très très longuement, mis sur elle, elle le tournait… C'était un spectacle merveilleux.

Nenette avec l'un de ses enfants (ici Daho, né en 1994 au Jardin des Plantes)
Nenette avec l'un de ses enfants (ici Daho, né en 1994 au Jardin des Plantes) © AFP / Eric Feferberg

Nous, on nous le met brusquement sur le ventre d'un air de dire "Allez on y va, les filles, parce que c'est comme ça que ça se fait", on nous le reprend, on le nettoie… J'ai toujours pensé que ce qui avait fait l'homme c'est la douleur brutale de la naissance ! À partir du moment où on l'a posé sur le ventre, l'enfant s'est trouvé dans le vide et s'est mis à hurler… Je n'ai jamais entendu un orang-outan bébé pleurer.

Ensuite elle l'a pris, ça a été très long. Ensuite, nous l'avons remise avec son mâle et c'est pareil, vous l'auriez vu : le mâle s'est approché… Bon, elle, elle a montré les dents bien sûr, elle a couché son bébé. Le mâle a fait un geste très doux, c'est lui qui a dû s'incliner pour montrer à quel point il avait la chance et le bonheur qu'on lui apporte son enfant.

J'ai trouvé ça beau, personnellement".

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.