Claude Monet et Jeff Koons sont en tête des dix records de ventes aux enchères au premier semestre 2019. Un classement qui fait aussi la part belle aux Français et aux impressionnistes et à des artistes dont vous ignorez peut-être le nom.

La tableau "Les Meules" de Monet est parti aux enchères pour la somme de 110 millions de dollars.
La tableau "Les Meules" de Monet est parti aux enchères pour la somme de 110 millions de dollars. © AFP / Benno Schwinghammer

Un lapin stylisé, à la surface métallisée. Forcément, l'image invoque tout de suite Jeff Koons, prêtre des plasticiens contemporains dont les œuvres partent à des millions de dollars. Des nymphéas ? Vous pensez à l’impressionniste Monet. Mais des Simpsons aveugles... moins évident. Pourtant, toutes ces œuvres font partie du Top 10 des ventes au enchères au 1er semestre 2019. 

Tour d'horizon des stars, mais aussi des artistes moins connus qui occupent les 10 premières marches (classement complet avec les images des œuvres à la fin de l'article.) 

Le règne des plasticiens 

Jeff Koons sur la 2e marche du podium, Rauschenberg médaille de bronze, Louise Bourgeois 4ème : les plasticiens occupent le haut du classement. 

Le "Rabbit" de l'américain Jeff Koons a ainsi été vendu en mai pour 91,1 millions de dollars, lors d'enchères organisées par la maison Christie's à New York. Il s'agit tout simplement d'un record pour un artiste vivant : l'oeuvre, qui représente un moulage en acier d'un lapin gonflable, a battu d'un poil le tableau "Portrait of an Artist" du Britannique David Hockney (90,3 millions de dollars mi-novembre). L'identité de l'acquéreur reste un mystère...

"Rabbit" de Jeff Koons. L'artiste est parfois considéré par ses détracteurs comme un produit du marché spéculatif de l'art...
"Rabbit" de Jeff Koons. L'artiste est parfois considéré par ses détracteurs comme un produit du marché spéculatif de l'art... © AFP / Timothy A. Clary

9 ans après la mort de la plasticienne française naturalisée américaine Louise Bourgeois, ses araignées continuent d'étirer leurs pattes tentaculaires dans le marché de l'art : 32 millions de dollars pour sa sculpture "Spider". Elle a ainsi réalisé la deuxième meilleure enchère de tous les temps pour une artiste femme.

Son nom est peut-être un peu moins connu : Robert Rauschenberg occupe pourtant la 3e marche du podium, avec son "Buffalo II", vendu 88 millions de dollars. L'oeuvre de ce précurseur du pop-art, elle, est sans doute plus éloquente : un tableau mythique où est représenté le 35e président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy. 

Le 35ème président des Etats-Unis JFK est mis à l'honneur dans l'oeuvre de Rauschenberg, qui nous a quitté en 2008.
Le 35ème président des Etats-Unis JFK est mis à l'honneur dans l'oeuvre de Rauschenberg, qui nous a quitté en 2008. © AFP / Daniel Leal-Olivas

Monet et les post-impressionnistes français en force 

A la 1ère place du classement trône Claude Monet. "Les Meules",  72 cm sur 92, sont parties pour 110 millions de dollars fin mai lors d'une vente aux enchères chez Sotheby's à New York. Il s'agit d'un record pour une oeuvre de Monet lors d'une vente, avec un montant parmi les dix plus élevés jamais atteints lors d'enchères. Le précédent record pour l’impressionniste remontait à mai 2018 : le tableau "Nymphéas en fleurs" avait été acquis pour 84,6 millions de dollars.

Aux 6e, 7e et 8e places, les Français se suivent : respectivement Paul Signac, Gustave Caillebotte et Pierre Bonnard.

Signac est, avec Seurat, à l'origine du mouvement pointilliste. Son tableau "Port au soleil couchant", qui saisit un paysage de Saint-Tropez, a été adjugé pour 25,9 millions de dollars. Vous avez peut-être entendu récemment le nom de Paul Signac. Au début du mois de juillet, l'Allemagne a annoncé la remise de l'une de ses œuvres à une descendante de son propriétaire : un agent immobilier français, Gaston Prosper Lévy, qui avait été spolié par les nazis.

Le "Port au soleil couchant", adjugé pour 25,9 millions de dollars, est celui de Saint-Tropez.
Le "Port au soleil couchant", adjugé pour 25,9 millions de dollars, est celui de Saint-Tropez. / Christie's

De Gustave Caillebotte, vous connaissez sûrement les "Raboteurs de parquet", exposé au musée d'Orsay. Le tableau "Chemin montant" du peintre impressionniste a lui été vendu 22 millions de dollars. 

Pierre Bonnard, post-impressionniste, a de son côté figé sur sa toile une "Terrasse à Grasse" : l'oeuvre a été acquise pour 19,5 millions de dollars

A New-York, l'art se vend au prix cher.
A New-York, l'art se vend au prix cher. © AFP / AFP

Balthus, le controversé

"Thérèse sur une banquette". C'est le nom de l'oeuvre du peintre figuratif Balthus, décédé en 2001, adjugée pour 19 millions de dollars chez Christie's en ce début d'année. Mais Balthus est sujet à controverse. En novembre 2017, une toile de l'artiste exposée au Met de New-York faisait scandale, comme le rapportent nos confrères de France Culture : "Thérèse rêvant", toujours la même très jeune fille, dans une position érotique. Une pétition avait recueilli près de 12 000 signatures, dénonçant le regard pédophile du peintre sur son modèle. Le musée avait refusé de décrocher la toile. 

Le street artist pop Kaws s'invite dans le Top 10

Il occupe la 10e place, et c'est aussi le benjamin du classement : Kaws. "The Kaw's album" est partie pour 14,7 millions d'euros lors d'une vente chez Sotheby's à Hong Kong. Né en 1974 à Jersey City, Kaws est une icône du graffiti new-yorkais. Parmi ses inspirations on trouve Bob l'éponge, les Schtroumpfs. "The Kaw's album" met en scène des Simpsons... aveugles. Comme quoi, même la culture pop contemporaine réussit, peu à peu, à se tailler une place dans le marché de l'art.

Des Simpsons aveugles sont représentés sur l'oeuvre "The Kaw's album".
Des Simpsons aveugles sont représentés sur l'oeuvre "The Kaw's album". / Sotheby's

Les dix records de ventes aux enchères du 1er semestre 2019

1) "Les Meules", Claude Monet, 110 millions de dollars 

Des "Meules" vendues à plus de 100 millions de dollars.
Des "Meules" vendues à plus de 100 millions de dollars. © AFP / Benno Schwinghammer

2) "Rabbit", Jeff Koons, 91 millions de dollars

Le lapin est devenu l'animal emblème du plasticien Jeff Koons.
Le lapin est devenu l'animal emblème du plasticien Jeff Koons. © AFP / Timothy A. Clary

3) "Buffalo II", Robert Rauschenberg, 88 millions de dollars

Kennedy est mis à l'honneur dans "Buffalo II".
Kennedy est mis à l'honneur dans "Buffalo II". © AFP / Daniel Leal-Olivas

4) "Spider", Louise Bourgeois, 32 millions de dollars

La plasticienne Louise Bourgeois confiait s'inspirer de la figure maternelle pour ses sculptures arachnéennes.
La plasticienne Louise Bourgeois confiait s'inspirer de la figure maternelle pour ses sculptures arachnéennes. © AFP / Timothy A. Clary

5) "Point of Pines", Frank Stella, 28 millions de dollars

"Point of Pines" de Frank Stella, précurseur du minimalisme.
"Point of Pines" de Frank Stella, précurseur du minimalisme. / MoMa

6) "Port au soleil couchant", Paul Signac, 25,9 millions de dollars

La peinture de Paul Signac représente le port de Saint-Tropez.
La peinture de Paul Signac représente le port de Saint-Tropez. / Christie's

7) "Chemin montant", Gustave Caillebotte, 22 millions de dollars

Caillebotte est aussi connu pour ses célèbres "Raboteurs de parquet".
Caillebotte est aussi connu pour ses célèbres "Raboteurs de parquet". © AFP / Aglileo Collection / Aurimages

8) "Une terrasse à Grasse", Pierre Bonnard, 19,5 millions de dollars

La "Terrasse à Grasse" s'est vendue 19,5 millions de dollars.
La "Terrasse à Grasse" s'est vendue 19,5 millions de dollars. / Christie's

9) "Thérèse sur une banquette", Balthus, 19 millions de dollars

"Thérèse sur une banquette" est partie pour 19 millions de dollars chez Christie's.
"Thérèse sur une banquette" est partie pour 19 millions de dollars chez Christie's. / Christie's

10) "The Kaws Album", Kaws, 14,7 millions d'euros

Kaw's album, parodie aveugle des Simpsons.
Kaw's album, parodie aveugle des Simpsons. / Sotheby's
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.