Le site itch.io a rassemblé plusieurs centaines de jeux vidéo indépendants dans un "bundle" à prix cassé, dont les profits seront intégralement reversés à des associations antiracistes américaines. Achevée ce mardi, l'opération a permis de récolter 8.175.244 dollars (soit un peu plus de 7 millions d'euros). Un record.

Plus de 1.700 jeux vendus à prix cassé, qui ont permis de récolté 8 millions de dollars
Plus de 1.700 jeux vendus à prix cassé, qui ont permis de récolté 8 millions de dollars © Radio France

Pour les amateurs de jeux vidéo, c'était la meilleure affaire à réaliser depuis longtemps : 5 dollars (soit un peu plus de 4 euros) pour un lot de plus de 1 700 jeux. Et pas des fonds de tiroir, loin de là. Dans la liste, on trouvait ainsi de petits bijoux du jeu indépendant, régulièrement primés et salués par la critique, comme "Celeste", "Night in the Woods", "Oxenfree", ou le français "A Normal Lost Phone", coûtant habituellement de quelques dizaines de centimes à une vingtaine d'euros chacun. Soit une réduction de... 99 %.

L'offre était belle, mais la cause l'était encore plus. Car les profits récoltés par ce "bundle" de jeux vidéo, le plus vaste jamais vu sur Internet, seront intégralement reversés à deux organisations caritatives "pour la justice et l'égalité raciales" (le "NAACP Legal Defense and Educactional Fund" et le "Community Bail Fund"). L'opération avait été lancée début juin par le site itch.io, l'une des plus importantes vitrines du jeu vidéo indépendant, suite à la mort de George Floyd et aux manifestations qui l'ont suivie.

Une mobilisation massive des joueurs et des créateurs

Depuis, elle n'a fait que monter en puissance. D'abord par sa diffusion rapide sur les réseaux sociaux, sur des chaînes YouTube et Twitch, certains profitant même de l'occasion pour proposer une sélection des perles à ne pas manquer au milieu de cet océan de titres (dans lequel on pouvait facilement se noyer).

Les développeurs, eux aussi, se sont mobilisés de manière exponentielle. Ces derniers pouvaient à tout moment offrir leurs jeux et étaient invités à le faire au fil des jours pour rendre ce "Bundle for Racial Justice and Equality" encore plus attractif. Pari réussi : d'un peu plus de 700 jeux au départ, le lot proposait au final pas moins de 1 704 titres, offerts par 1361 créateurs différents, d'une valeur totale de plus de 8 000 euros.

Enfin, la réussite de l'opération vient aussi de la générosité de ceux qui ont acheté ces jeux. Le prix minimum requis pour acheter l'ensemble des jeux était certes de 5 $, mais il était possible de payer autant que l'on voulait. Or les internautes ont souvent payé bien plus : la contribution moyenne était de 10 dollars (et la plus importante de 5 000 dollars). Au total, le "bundle" a permis de récolter plus de 8 millions de dollars offerts par 800.000 contributeurs.

Au-delà de son ampleur, cette mobilisation n'est pas si surprenante. Des événements autour du jeu vidéo (comme le ZEvent en France, par exemple) permettent régulièrement de récolter des fonds pour des causes humanitaires ou caritatives. Et le monde du jeu vidéo indépendant (à l'instar du cinéma du même type) est souvent plus engagé politiquement et socialement que les grands studios. Une part non négligeable des jeux vendus à l'occasion du "Bundle for Racial Justice and Equality" traitent d'ailleurs de sujets de société : racisme, homophobie, transphobie, etc.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.