Chanteurs, politiques, comédiens, journalistes... de Julien Clerc au Palais Royal de Belgique en passant par Françoise Nyssen ou Michel Polnareff, tous saluent la mémoire de Maurane, décédée ce lundi 7 mai.

"Tu étais la vie" : l'hommage de PAscal Nègre à la disparition de Maurane
"Tu étais la vie" : l'hommage de PAscal Nègre à la disparition de Maurane © Maxppp / FrançoiseTallieu

La musique est en deuil

Bouleversée, Lara Fabian est une des premières à avoir réagi par un texte publié sur sa page Facebook :

Je ne veux pas ton absence Je veux nos fous rire et nos voix mélangées

Julien Clerc, actuellement en tournée, chantera pour elle ce soir : "Grande chanteuse, bonne copine, que c'est triste Maurane de te voir partir. Je chanterai pour toi ce soir avec une pensée pour ta famille. Julien"

Sheila, bouleversée, ne trouve pas les mots : «  Stupeur, émotion, et douleur... Cette femme si chaleureuse à la voix si envoutante vient de partir... Je suis sans voix, incapable de trouver les mots pour vous dire à quel point je suis touchée... »

C'est le souvenir d'une femme entière, avec ses fêlures, que Maxime Le Forestier évoque :

Elle n’aimait ni la tiédeur ni la modération, aurait elle chanté comme elle chantait si elle avait été heureuse ?

Sa maison de disques, Polydor, reprend les mots d'Olivier Nusse, patron d'Universal France, pour saluer "sa voix magnifique et son immense générosité"

Pascal Nègre, ancien président d'Universal France : "Tu étais une des plus belle voix de la chanson française entre puissance  et velours ! Que de rires et de soirées partagées ! Tu étais la vie ! Quelle tristesse ... RIP"

La grâce

Avec Philippe Labro, c'est l'un des tubes les plus connus de Maurane qui revient : "Qui n’a pas vibré au son du superbe “Prélude de Bach “ chanté par  Maurane ? Il y avait autre chose que  le talent - une sorte de grâce."

Le "Prélude" que Michel Polnareff choisit pour illustrer la "meilleure chanteuse de blues en langue française"

André Manoukian, dans le journal de 13h de Bruno Duvic, parlait - à sa façon - de grâce :

La plus belle voix... Quand elle partait en solo, on aurait presque pu dessiner ses solos

Une artiste engagée dans la lutte contre le Sida

Maurane soutenait depuis longtemps la lutte contre le Sida. Line Renaud l’a rappelé sur Twitter : « J’aimais vraiment beaucoup l’artiste et la femme. C’était aussi une alliée fidèle de Sidaction. Je prie pour qu’elle repose en paix. Line ». 

Sidaction n'est pas en reste : "Maurane a apporté son talent et son énergie à la lutte contre le sida depuis de très nombreuses années. Avec Sol En Si ou le Sidaction , sa merveilleuse voix a toujours été présente..."

Sa voix, son rire manquent déjà tant

Le monde politique n'est pas en reste

Dans un double tweet, en français et en néerlandais, le Palais Royal de Belgique a apporté son soutien aux fans de la chanteuse :

En France, c'est la ministre de la Culture Françoise Nyssen qui s'est exprimée : 

Maurane a rejoint Brel, Nougaro, et toutes les étoiles si talentueuses qu'elle aimait tant

Mais aussi Anne Hidalgo, Maire de Paris, qui a partagé "son immense tristesse" ou Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement :

Et à France Inter...

Sur France Inter c'est dans "Pollen" de Jean-Louis Foulquier que les auditeurs découvrent Maurane pour la première fois. Didier Varrod s'en souvient...

En 2015, c'est chez les "Belges" de la station que Maurane vient présenter "Trop forte" (éd. Michel Lafon) . Une émission joyeuse, à la fin de laquelle Maurane s'était prêtée au jeu du sketch en interprétant pour Alex Vizorek - aux côtés de Charline Vanhoenacker et André Manoukian - la femme de... Bachar al-Assad !

Le 17 décembre 2009, Maurane se confiait pendant une heure, au micro d'Yves Calvi dans l'émission Nonobstant. Un entretien à ré-écouter en intégralité ici :

45'25

Maurane, invitée de Nonobstant sur France Inter, le 17 décembre 2009

Par Yves Calvi

France Inter où notre programmateur, Thierry Dupin, a concoté une playlist de 25 titres pour se souvenir, en chansons et en chantant, de Maurane :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.