Les ficelles du monde animé

Durant près de quatre mois, la Gaîté lyrique se transforme en une manufacture d’images, de création de films d’animation tactile . Elle nous ouvre les portes d’une fabrique où tout est possible, où la technologie se conjugue avec les savoir-faire artisanaux, ou le numérique flirte avec la patience des procédés de fabrication et la minutie des gestes précis : une Motion Factory ! Cette exposition traite des films d’animation, court métrages, clips, expérimentations , qui illustrent une tendance forte aujourd’hui. Toute une génération qui a grandi avec le numérique utilise de manière décomplexée et libre autant des techniques traditionnelles que des techniques numériques. Elle est une preuve de la capacité des créateurs, à l’ère de l’hyper technologie, de susciter des imaginaires hybrides, de la curiosité, de l’ouverture, de la passion et de l’émerveillement.À partir d’une sélection effectuée par le réalisateur Yves Geleyn , le parti pris est ici de décortiquer un métier, d’identifier une industrie, de révéler les ficelles de productions quasi magiques, celles d’inventeurs d’histoires, de rêves et de mondes poétiques. Il est fascinant de voir et de comprendre comment c’est fait, comment ça marche. On peut alors avoir envie d’en faire soi-même, d’en voir plus, d’en savoir encore plus.Jérôme Delormas, directeur de la Gaîté lyrique

Marylin Miller Mikey-Please-
Marylin Miller Mikey-Please- © Mikey Please

Motion Factory, les ficelles du monde animé, c’est un tour du monde en une quinzaine de réalisateurs invités d’une génération ultra-créative qui conjugue techniques d’animation tactile, procédés artisanaux en totale adéquation avec les infinies possibilités numériques offertes aujourd’hui.Touche-à-tout, ces réalisateurs qui créent un film comme on réalise un tour de magie emploient des trucs et astuces en accumulant les heures patientes et les gestes minutieux.Ils présenteront pendant presque quatre mois leurs imaginaires, leurs univers, leurs créations, leurs techniques, leurs secrets de fabrication handmade. Un décor que l’on imagine facilement entièrement numérique apparaît soudainement comme une manufacture de nombreux savoir-faire, où les matières premières ont la part belle et varient en fonction des besoins : dessin, papier, bois, sable, pâte à modeler, marionnettes… principaux acteurs de ces réalisations. Un tour d’horizon international dans l’univers des courts métrages, de la publicité, des clips… de la Corée en passant par l’Irlande, la Belgique ou les États-Unis, chacun nous livrera ses ingrédients. Un panorama de réalisateurs préférant l’onirisme du tactile au réalisme du tout-numérique.Installez-vous confortablement, laissez-vous surprendre par la diversité des ambiances et des atmosphères, de la poésie –à chaque réalisateur sa patte et son identité – et renouez avec l’émerveillement et la surprise : énergies motrices au coeur du travail minutieux et du bricolage d’expert qu’est le film d’animation.

Oh Willy !
Oh Willy ! © Emma de Swaef & Marc James Roels

Les artistes

Yves Geleyn, réalisateur et commissaire invité , a méticuleusement sélectionné les fers de lance de cette génération. Son choix s’est effectué par la diversité des techniques d’animation tactile qu’ils utilisent. Ces artistes offrent un panorama de la création la plus innovante et la plus respectée de l’époque.

Une quinzaine de réalisateurs sont invités, parmi lesquels Peter Sluszka, Jamie Caliri & Alex Juhasz, Sean Pecknold, Andrew Thomas Huang, Hayley Morris, Sumo Science (Will Studd & Ed Patterson), Mikey Please, Joseph Mann, Elliot Dear, Johnny Kelly, Conor Finnegan, Kangmin Kim, Pic Pic André et Emma de Swaef & Marc James Roels. Ils présenteront leurs films, les making of, photos de tournage et storyboards mais aussi maquettes, décors, figurines et collages...Dans la lignée de Michel Gondry, Terry Gilliams, Norman McLaren , ces talentueux réalisateurs s’installent dans le paysage de la création en mêlant do it yourself et numérique pour mettre en scène leurs histoires.

Bruz
Bruz © Emma de Swaef & Marc James Roels
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.