J’ai fait un rêve…On souriait dans les couloirs de France InterLe calme, après la tempêteDu chaos et de leurs maladresses,Les patrons avaient appris le doute Les portes de leur bureau s’ouvraientIls assistaient à toutes les émissionsTrépignaient de joie ou s’agaçaient« Bravo pour ce reportage ! » ou bien: « Ah, la deuxième question, un peu faible, dommage, fais attention !»On redécouvrait la radio qui nous avait formée, l’époque des mots: « dialogue », « plaisir», « respect » Un nouveau slogan en lettres blanches sur fond rouge, du Stéphan Zweig, ornait crânement l’entrée du bâtiment: « France Inter : la compétence par la passion ».J’ai fait un rêve.Nos têtes ne s’affichaient plus sur le derrière des bus Au star-system, la radio échappaitNous pouvions y grandir, grandir, grandirSans se soucier de la case téléRedevenir des voixDes médiateurs, modestes et sans visage.J’ai fait un rêve

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.