Elle a été chantée par les plus grands et elle fête ce mois ci ses 50 ans : la chanson "My Way" a connu plusieurs vies, plusieurs langues et plusieurs métamorphoses pour devenir l'un des titres les plus connus au monde.

Si Franck Sinatra a interprété "My Way" à partir de 1969, c'est bien Claude François le premier interprète sur cette mélodie, avec "Comme d'habitude", en 1967.
Si Franck Sinatra a interprété "My Way" à partir de 1969, c'est bien Claude François le premier interprète sur cette mélodie, avec "Comme d'habitude", en 1967. © AFP / Luc Fournol / Photo12 / Collection ChristopheL

En 1967, le compositeur Jacques Revaux écrit la musique de ce qui deviendra un véritable tube planétaire. Claude François pose sur cette mélodie des paroles pour un titre francophone, Comme d'habitude. La chanson est un succès mais gagne une renommée internationale quelques mois plus tard, avec les paroles en anglais de Paul Anka, sous le nom de My Way. L'interprète qui chantera cette entêtante chanson s'appelle... Franck Sinatra, avec sa version sortie en novembre 1969. Mais David Bowie avait lui aussi tenté sa chance et proposé un texte, Even a fool learns to love, sans séduire les producteurs ; il s'inspirera ensuite de la mélodie pour Life on Mars

France Inter a rencontré Jacques Revaux pour évoquer l’incroyable histoire de la création de My Way.

FRANCE INTER : Quel était votre état d’esprit lorsque vous avez composé le thème de My Way

JACQUES REVAUX : "Au départ, c’était bêtement une commande de l'un de mes amis éditeurs Norbert Saada. Il m’avait commandé quatre musiques pour les faire enregistrer à Londres, en anglais. Tout simplement parce que nos artistes francophones, en 1962-1963, enregistraient des chansons qui venaient essentiellement d’Angleterre ou des États-Unis. 

Pour les prendre à leur propre jeu, on avait l’habitude d’aller à Londres pour leur faire écouter des titres soi-disant étrangers alors que c’était des chansons françaises. Je me suis retrouvé à Megève (Suisse) dans un petit hôtel. Je me suis aperçu que je n'avais pas mis une seule note de musique sur les quatre chansons commandées. J’ai donc composé ces quatre titres en deux heures, allongé sur mon lit avec ma guitare". 

Avant d'être My Way, cette chanson a été Comme d'habitude. Comment cela s'est-il passé ?

"Lors d’une émission de télé, je croise Claude François qui me dit : 'T’as jamais de chanson pour moi comment ça se fait ?'. Alors je lui ai fait parvenir la chanson qui s’appelait 'For me' à ce moment là, en anglais. Plus tard, son directeur artistique m'a fait savoir qu’ils ne la prendraient finalement pas. J'ai recroisé Claude qui a réitéré son reproche. Je m’en suis étonné, en lui rappelant qu’il avait refusé le titre. Il me dit ne pas s’en souvenir et m’invite au Moulin [de Dannemois, NDLR] pour 48 heures. 

"Bon aller, joue moi ta merde !"

Là, il vient me voir et me dit : 'Bon aller, joue moi ta merde !'. J’ai d’abord refusé, moi, je voulais lui jouer ma démo sur disque en anglais. Finalement on l’écoute sur l’électrophone et il me dit 'Bon, écoute ça me dit rien ! Joue-moi ta merde à la guitare !'. On repart au bord de la piscine. Je lui rejoue. Et là il me dit : 'Merde, ça va pas, parce que j’ai écrit un texte l’autre jour... ça colle pas'. 

Sur le rebord d’une nappe, il avait écrit : 'Je me lève et je te bouscule. Tu ne te réveilles pas, comme d’habitude'. France Gall venait de le quitter quelques mois plus tôt. Il avait donc ce départ de chanson, mais moi dans ma musique, il manquait un pied. J’ai modifié et c’est devenu 'Comme d’habitude'. Il m’a demandé de co-signer la musique, j’ai dit 'oui'."

Et avant la version chantée par Franck Sinatra, il y a eu un premier texte en anglais pour cette mélodie... 

"J’ai appris, mais bien après, que le jeune auteur anglais qui avait fait ces paroles s’appelait... David Bowie. Je ne le connaissais pas ! À l’époque il devait avoir 17 ou 18 ans. Il a été payé 200 francs pour le titre… 800 pour les quatre et ensuite il est devenu une vedette. C’était bien David Bowie, mais je ne l’ai jamais rencontré !"

Qui est à l’origine de la version finale de My Way ?

"Paul Anka a été le promoteur et l’auteur des paroles de My Way dans le monde anglo-saxon. Il n’y en a pas d’autre. Le hasard a voulu que Paul Anka soit à Paris et regarde la télé avec Gilbert Marouani, mon éditeur au Plazza Athénée. C'est là qu'il a vu Claude François faire la promo de 'Comme d’habitude'. Il a dit qu'il aimait cette chanson à côté de Gilbert, qui était l’éditeur du titre ! Il lui fait une option de six mois pour que Paul puisse écrire un texte et l’enregistre. Au bout de six mois, Paul n’avait rien fait ! 

Gilbert a voulu lui retirer et Paul a demandé un délai supplémentaire de six mois. Sinatra va finalement enregistrer 'Comme d’habitude' devenu 'My Way', le 31 décembre 1968." 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.