Cette année encore, la liste des prétendants à l'Oscar du meilleur réalisateur est exclusivement masculine. De façon générale, la sélection dévoilée lundi laisse une place dérisoire aux films réalisés par des femmes.

Greta Gerwig, réalisatrice de "Les Filles du docteur March", en lice pour l'Oscar du meilleur film.
Greta Gerwig, réalisatrice de "Les Filles du docteur March", en lice pour l'Oscar du meilleur film. © Getty / David M. Benett

La course aux Oscars sera, cette année encore, très masculine. La cérémonie des nominations a levé le voile lundi sur les films en lice pour les distinctions qui seront remises le 9 février prochain à Hollywood, et force est de constater que ceux-ci sont, à une écrasante majorité, réalisés par des hommes. 

Le meilleur réalisateur sera... un homme

Exemple le plus éloquent, aucune femme n'a été nommée dans la catégorie "meilleur réalisateur". Cinq hommes se disputeront la prestigieuse statuette : Martin Scorsese (The Irishman), Todd Philipps (Joker), Sam Mendès (1917), Quentin Tarantino (Once Upon a Time... in Hollywood) et Bong Joon-ho (Parasite). 

De quoi relancer une vieille controverse : depuis la création des Oscars, cinq femmes ont décroché une nomination dans cette catégorie : Lina Wertmüller (Pasqualino), Jane Campion (La Leçon de piano), Sofia Coppola (Lost in Translation), Kathryn Bigelow (Démineurs) et Greta Gerwig (Lady Bird). En bout de course, seule Kathryn Bigelow a été récompensée, en 2010. 

Une réalisatrice dans la catégorie "meilleur film"

Dans la catégorie du meilleur film, un seul long-métrage a été réalisé par une femme : Les Filles du docteur March, de Greta Gerwig (aussi en lice dans la catégorie du meilleur scénario adapté). Ses concurrents : Le Mans 66, The Irishman, Jojo Rabbit, Joker, Marriage Story, 1917, Once Upon a Time... in Hollywood et Parasite

Idem dans la catégorie du meilleur film étranger : la Macédonienne Tamara Kotevska, co-réalisatrice avec Ljubomir Stefanov de Honeyland (également en lice pour l'Oscar du meilleur documentaire) est la seule femme retenue par l'Académie. Par ailleurs, aucun film nommé dans la catégorie du meilleur film d'animation n'a été réalisé par une femme.

Des hommes qui choisissent... des hommes

Pour Sandrine Brauer, productrice et membre du collectif 50/50, qui promeut l'égalité, la parité et la diversité dans le monde du cinéma, le faible nombre de femmes au sein des nominations "pose la question de ceux qui composent le collège de votants". De fait, si l'Académie a fait un effort l'été dernier pour plus de parité en son sein, les femmes ne représentent que 32% de ses effectifs. Elles étaient 25% en 2015. "Or le 'male gaze' [le regard masculin, NDLR] est une réalité et permet notamment d'expliquer pourquoi on a autant de mal à mettre en avant des films faits par des femmes", souligne Sandrine Brauer.

"Alors qu'on se gargarise en France d'avoir plus de filles que de garçons dans les écoles de cinéma, seulement 23 à 24% des films sont faits par des femmes. C'est bien qu'il y a un goulot d'étranglement quelque part !" poursuit la productrice. "Tant que dans les commissions, les lieux de décision, l'exercice du pouvoir sera entre les mains d'une majorité d'hommes, l'entre-soi aura tendance à se reproduire, aux dépens d'une plus grande diversité des sensibilités"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.