Ce mardi 8 décembre la start-up française Youboox remet son 4e prix du livre numérique.

C'est un prix littéraire dédié à la littérature numérique et l’innovation dans le secteur de l’édition. Loin des habitudes de la littérature des prix Goncourt ou Femina, ce prix concerne une génération d’auteurs et d’éditeurs qui émergent grâce au numérique.

C'est parmi des romances, science-fiction, polars d'auteurs en devenir et autres que Youboox décerne un prix du jury et un prix des lecteurs .Le prix du jury r écompense un ouvrage qui met en valeur les innovations et les enrichissements, parmi une sélection de cinq ouvrages enrichis. Les livres enrichis sont très souvent des livres jeuness e, car c’est pour eux qui’l y a eu le plus d’innovation. Le prix des lecteurs récompense des ouvrages de formats courts. Les nouveaux usages de lecteurs numériques favorisent ce type de format et favorisent des auteurs qui ne sont pas connus du milieu de l'édition. Certains ont ainsi trouvé une voie et un marché.

Une plateforme de streaming pour les lecteurs francophones

Youboox, lancé en 2012, est l'un des acteurs du streaming , formule émergente dans le monde du livre, au côté du téléchargement d'ebooks.

Amazon, Cyberlibris, Izneo, Youboox et Youscribe ont dû récemment revoir leur formule d'abonnements pour se mettre en conformité avec la loi sur le prix du livre numérique, fixé en France par les éditeurs.

Hélène Mérillon
Hélène Mérillon © Hélène Mérillon

Youboox comme Youscribe a changé la présentation de l'offre d'abonnement, en proposant aux éditeurs de fixer un barème à la page, qui sera imputé sur les abonnements réglés par les internautes.

Sur Youboox l'abonnement est de 9,99 euros/mois, et s'adresse à près de 900 000 lecteurs francophones, dont la moitié sont en France.

Elle permet d’accéder aux livres de ses 230 éditeurs partenaires, en lisant sur tablettes et smartphones.

Hélène Mérillon, présidente de Youboox :

Nous sommes convaincus que le livre numérique c’est une véritable opportunité pour l’accès à la lecture.

Nous n'opposons pas le livre papier au numérique, ce sont les mêmes histoires mais par contre ce ne sont pas les mêmes usages. Un service de streaming comme Youboox permet d’emporter sa bibiliothèque partout avec soi, car c’est une appli sur tablette et smarphone qui permet d’avoir accès à 120 000 livres francophones. Le principe c’est de découvrir autant de livre qu’on veut dans un catalogue. On propose des découvertes pour un jeune lectorat qui ne va plus beaucoup en librairie aujourd’hui mais qui est une génération à l’heure de l’accès, comme cela existe pour la musique et la vidéo, et cela favorise le développement de la lecture. Le streaming correspond à leurs besoins et leurs usages culturels.Du côté des éditeurs, on a des pure players le plus souvent, mais aussi des maisons comme Métaillié, qui n’est pas un pure playeur. Ces maisons s’appuient sur le numérique pour développer la visibilité de leurs oeuvres.

Le marché du numérique décollera-t-il et pour qui exactement ?

Youboox se nourrit donc d'un marché de nouveaux lecteurs, des jeunes souvent, que l'on retrouve sur Youtube, à raconter leurs impressions de lecteurs. Ce sont les booktubeurs et booktubeuses qui font le bouche à oreille sur des livres qu'ils découvrent en librairie traditionnelle ou sur les plateformes. Youboox, l'a bien compris, en nouant des partenariats avec certains d'entre eux.

Par ailleurs pour Noel Youboox lance la box qui permet d'être abonné pendant un an, une box cadeau.

Hélène Mérillon, présidente de Youboox :

on entend que le marché numérique de décolle pas, et c’est une vue théorique . Il représente 10% du marché global. Mais si on regarde les chiffres du ministère de la Culture on apprend que 20% des français lisent des livres numériques. Nous Youboox représentons déjà 9% du marché du livre numérique, alors qu’on est au tout début.

Ma conviction c’est que finalement acheter un ebook, acheter un fichier, ça n’a pas beaucoup de sens, car on ne peut pas le transférer d’un terminal à l’autre. Le streaming a un usage plus cohérent avec l’accès numérique au livre. On achète un service, un flux, et savoir qu’on a cette bibliothèque en permanence sur soi, c'est plus pratique. On peut très facilement partager des lectures sur les réseaux sociaux. Le streaming est beaucoup plus ouvert et social que le e-book, et plus compatible avec le livre papier. Je ne crois pas que le livre papier disparaitra. Grâce au numérique on peut avoir accès à un fond incroyable avec des moteurs de recherche intelligent, et des outils de partage avec nos amis et nos réseaux.

La particularité est que chez Youboox, chaque page est payante, même si pour le lecteur le système est transparent. Pour les éditeurs, c'est une manière de valoriser les extraits, le feuilletage. Les plateformes comme Youboox, fonctionnent en partie avec l'autoédition. Amazon en fait un fer de lance. Depuis le 1er juillet, c'est ainsi que le géant américain rémunère les milliers d'auteurs auto-édités en fonction du nombre de pages lues. Ce qui pourrait entraîner finalement de nouvelles formes d'écriture.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.