Et si on réhabilitait la gentillesse ? S'interroge la romancière, lauréate du Prix du livre Inter en 2015 "Jacob Jacob". Scénariste, et traductrice attitrée de l’écrivain israélien Aharon Appelfeld, elle était l'invitée de l'émission Boomerang à l'occasion de la sortie en poche d'"En retard pour la guerre"

Réhabiliter la gentillesse
Réhabiliter la gentillesse © Getty / Tina Terras & Michael Walter

Valérie Zenatti : "Garé en double file, pressé, il livre l’épicerie où je fais mes courses, sort, revient sur ses pas pour me tendre une bouteille, comme ça, cadeau, parce qu’il a compris que les mots "bière au pissenlit" prononcés devant moi m’ont intriguée. Je dis : "C’est si gentil !". Les épiciers enchaînent : "Ah nous, on ne travaille qu’avec des gens gentils". Le livreur a déjà disparu, remplacé par un désir irrépressible d’approfondir la notion de gentillesse. 

À peine le mot tapé sur un moteur de recherche, les propositions « gentillesse et bienveillance » puis « gentillesse et faiblesse » me sont suggérées, et je me mets en rogne. 

J’ai en tête quelques personnes qui, lorsqu’elles prononcent l’adjectif « gentil » ont un sale sourire en coin - manière de sous-entendre « pauvre naïf », « mou », voire « servile».

A l’autre bout du spectre, il y a ceux qui ne jurent plus que par la bienveillance, et je ne sais pourquoi leur façon ostentatoire de la proclamer, de s’en réclamer, m’évoque un bain tiède interminable et un peu suspect.

À elles deux, ces forces contraires dévoient la gentillesse et contribuent à son effacement de notre lexique.

Je pense que le malentendu vient peut-être de l’injonction si souvent faite aux enfants : "allez, sois gentil".

Dès lors, la gentillesse devient une soumission au désir de l’adulte, identifié au plus fort. Qui a envie d’être qualifié de gentil dans ces conditions ?

Pourtant, la gentillesse est tout sauf une injonction. C’est une attitude résolument anticonformiste car sinon, pourquoi nous étonnerait-elle tant lorsqu’elle surgit ? Discrète, la gentillesse se faufile là où on ne l’attendait pas, au moment où l’on n’attendait rien, et c’est précisément ce qui décuple ses effets. 

Sans mode d’emploi, apolitique, non religieuse, elle n’est même pas l’apanage des supposés gentils, mais simplement de ceux qui savent saisir l’instant au-delà des arrière-pensées, au-delà des intentions, comme une étincelle pouvant sauver une journée pourrie, comme un bond gracieux hors de nos vies rétrécies."

Thèmes associés