Revivez les meilleurs moments de Boomerang cette semaine, Avec Valérie Lemercier, Jul, Maïwenn, Joelle Zask et Joann Sfar

Le best of de Boomerang
Le best of de Boomerang © Getty

Voici le best-of de Boomerang de la semaine mixé par Pablo Cotten à partir des entretiens d'Augustin Trapenard :

11 min

Le best of de Boomerang - 30 Octobre

Par France Inter

Valérie Lemercier

La beauté qui s’ignore et la laideur qui se sait sont deux choses incroyablement émouvantes, je trouve. Quand on entend, enfant, et ça m’est arrivé, qu’on n’est pas jolie, c’est dur : mais on cherche autre chose, car ce n’est pas ça l’essentiel.

Librement inspiré de la vie de Céline Dion, Aline, la nouvelle réalisation de Valérie Lemercier est une déclaration d'amour à la diva québécoise, une artiste hors norme qui depuis ses débuts donne tout à son public et à ses proches. Valérie Lemercier est l'invitée de Boomerang.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Je ne parle pas beaucoup de moi. Ce film là, peut être que c'est une façon de plus me livrer, même si c'est toujours par le biais de quelqu'un, mais de montrer des choses que je ne montre pas, que je montre jamais. 

Jul

Lucky Luke réunit toutes les générations, toutes les classes sociales, toutes les communautés. Cela implique une responsabilité immense, et encore plus en traitant ce sujet...

Jul revient avec sa casquette de scénariste. Depuis 4 ans et 3 albums, c'est lui qui préside aux destinées de Lucky Luke. Avec Un cow-boy dans le coton, illustré par Achdé, il fait surgir, pour la première fois dans l'histoire du cowboy solitaire, la question du racisme et de l'esclavage. Jul est dans Boomerang.

"Un cow-boy dans le coton" (détail de la couverture) — © Jul, Achdé & éd. Lucky Comics (d'après l'œuvre de Morris)
"Un cow-boy dans le coton" (détail de la couverture) — © Jul, Achdé & éd. Lucky Comics (d'après l'œuvre de Morris) / Jul, Achdé / éd. Lucky Comics (d'après l'œuvre de Morris)

La caricature, ça permet un pas de côté. Moi, j'aime bien cette expression de Gébé qui disait "On arrête tout, on réfléchit et c'est pas triste" parce qu'on a tendance à gober tout cru ce qu'on nous donne et en fin de compte, l'humour permet une forme de verticalité.

Maïwenn

De belles choses comme les livres, les films, les prises de parole qui ne sont pas politiquement correctes, oui, ça, ça me rassure

Entouré de Fanny Ardant, Alain Françon, Louis Garrel, Marine Vacht ou encore Dylan Robert, Maïwenn signe un film sur le deuil, la famille et la construction de soi. Maïwenn s'est raconté à Augustin Trapenard.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Joelle Zask

Ce qui serait intéressant, c'est de se demander comment prévoir ce qui est vraiment sous nos yeux et qu'on ne voit pas. L'imprévisible qui est lié à l'irruption d'évènements qui était bien là, mais qu'on n'avait pas voulu voir, dont on avait nié la réalité. Ça, c'est vraiment un problème et je crois que c'est peut être ça qui est le plus douloureux.

Dans "Quand la forêt brûle", Joelle Zask se penchait sur les méga-feux qui font des ravages dans le monde entier. Avec "Zoocities", elle revient sur un phénomène que le confinement avait rendu visible, la présence des animaux sauvages dans nos villes. Joelle Zask nous invite à penser le monde de demain.

Vous n'êtes pas réductible à votre patrimoine génétique. Nous ne sommes pas réductible à nos conditions de vie économique, etc. Et cette irréductibilité c'est vraiment là où vient se loger la personnalité de chacun d'entre nous. 

Joann Sfar

Quand j'entends depuis trois semaines enseigner les caricatures à l'école, mais ce n'est pas les caricatures qu'on enseigne à l'école. Tout le monde dessine tellement mal qu'on n'en est pas là. C'est l'expression de la liberté dans l'espace public.

Après une semaine un peu particulière, Boomerang s'achève par une émission spéciale, avec en fil rouge l'auteur de BD, romancier et cinéaste Joann Sfar. Une émission dans laquelle se mêleront les créations et participations de Léonore Baulac, danseuse étoile, Keren Ann, chanteuse, et Ariane Ascaride, comédienne, pour nous inviter à ne pas baisser les bras, et à résister, tous ensemble, par l'art et la culture.

Le monstre, en tout cas dans mon cas, c'est quand on est petit et qu'on croit encore que les autres enfants sont normaux. Et on galère pour être comme eux. Et le jour où on s'aperçoit qu'un enfant normal, ça n'existe pas, on va tellement mieux. Donc en fait Petit vampire, ça raconte ça

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Il y a une vraie noblesse à refuser le racisme, a crié la Fraternité. Même face à l'absurde et à reconnaître que quand des gens nous disent ta gueule, quand on est derrière le micro de France Inter, parfois on le mérite.

Thèmes associés