Que vaut la vieille Europe que les Américains ont si beau jeu de railler ? Que vaut le reste du monde, tout en guerre et en pauvreté ? Dans le roman de Christophe Ono dit Biot, Plonger , César, grand reporter, lit les dépêches d'agence à Paz, son amour, artiste solaire, pour la convaincre que la vieille Europe est bien l'endroit le plus supportable du monde. Là, l'art sauve le monde.

César est un grand naïf, qui sait ce que le monde endure de souffrances et de malheurs (Pauvre César, comme tu es ridicule avec ton décompte des morts en Orient ou Asie). Paz, elle, a soif du monde et de liberté. Le chaos du monde les sépare, l'un veut s'en protéger, l'autre cherche un idéal d'amour et de sérénité pour régénérer notre vieille humanité. Les deux ont un fils, Hector. Le livre commence alors que César apprend la mort de Paz, et il écrit, à l'intention de son fils, l'histoire de leur rencontre.

Christophe Ono dit Biot
Christophe Ono dit Biot © Jean-Baptiste Millot

Ce n'est pas le récit d'une histoire d'amour, c'est un débat sur ce qu'est le monde. Ce débat parait un brin simpliste, sous la plume de Christophe Ono dit Biot, mais la question est juste, et nous engage pour l’avenir. Chacun de nous est à la fois Paz et César.

Il faudrait que César rencontre le héros des Renards Pâles de Yannick Haenel. Il verrait cette vieille Europe pleine de beauté Renaissance broyer ses hommes dans ses bennes à ordures. Cela ferait-il une œuvre d’art, signée des frères Chapman pourquoi pas, que César admire tant.

Réveille toi César, si tu veux que ton monde soit beau, sors de tes académiques repères.

Christophe Ono dit Biot nous invite dans le monde des requins et de la plongée sous-marine. Passionnante immersion pour ceux qui ne connaissent pas ce milieu, et encore moins celui des requins.

Christophe Ono dit Biot, agacé par le discours sur l'Europe, cherche le moyens, de refaire de ce monde un lieu pour l'avenir

Christophe Ono dit Biot, Plonger, Gallimard

Mots-clés :
Articles liés
Culture
Max Gallo est décédé
19 juillet 2017
Culture
Fregula sarda
18 juillet 2017
Culture
Pardulas
18 juillet 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.