Elle est l'une des plus éminentes penseuses du féminisme et de la condition féminine dans l'Histoire. Au micro d'Augustin Trapenard, pour sa carte blanche, la philosophe Geneviève Fraisse a lu un extrait de l'œuvre d'une des premières féministes françaises, Fanny Raoul (1771-1833).

Un club féminin durant la Révolution de 1848 en France, 1848
Un club féminin durant la Révolution de 1848 en France, 1848 © AFP / LEEMAGE

Après Féminisme et philosophie (2020), Du consentement (2017) ou encore La fabrique du féminisme (2012), elle vient de faire paraître Service ou servitude. Essai sur les femmes toutes mains (Éditions Points). C'est avec un éclectisme sans pareil qu'elle parvient à redonner toute sa compréhension et sa sororité à l'histoire des femmes depuis maintenant 40 ans de recherches. 

Au micro d'Augustin Trapenard dans "Boomerang", elle est venue confier ses sentiments et son regard précieux quant à l'histoire de la pensée féminine, l'évolution des mentalités depuis MeToo, dont la force émancipatrice et créatrice que ce mouvement a pu susciter. 

J'ai vraiment cru que ce texte m'était adressée quand je l'ai trouvé

C'est un texte qui date du tout début du XIXe siècle que Geneviève Fraisse a choisi de partager. L'extrait d'une œuvre d'une écrivaine et journaliste, Fanny Raoul, parue en 1801, dont le titre est L'opinion d'une femme sur les femmes. Un texte écrit par une femme de lettre féministe avant-gardiste - sinon l'une des premières à s'être intéressée à la pensée féminine dans l'Histoire de France. 

Le texte de Fanny Raoul

"Permettez que je vous dédie mon ouvrage, Femmes pour qui, seules, j'écris

S'il trouve en vous ses protectrices comme son sujet que j'ai redouté. 

Forte de votre approbation, j'oserais tout braver, puissé-je améliorer votre sort. Plusieurs d'entre vous ne le croyant pas si malheureux, s'étonnant du tableau que j'en fais. Les couleurs en sont fortes, peut-être, elles empruntent la teinte de mon âme, mais il n'y a point d'exagération. 

Hélas, la vérité, la triste et cruelle vérité est là. C'est elle seule qui conduit ma plume. Son ascendant irrésistiblement traîne. et je prends votre défense. 

Peut-être l'injustice et la déraison prévaudront-elles encore longtemps ? 

Peut-être l'habitude de penser n'est-elle pas assez commune pour que toutes les idées philosophiques puissent fructifier dans des têtes qu'elle n'a pas encore cultivées. Mais une idée utile est rarement perdue. Elle tombe toujours dans quelque esprit fécond où elle fermente en silence et se développe tôt ou tard. 

Voilà l'encouragement des philosophes véritables. Leurs écrits peuvent être mal accueillis d'une foule frivole qui ne peut s'élancer au-delà de l'intérêt présent et immédiat. Mais n'eussent-ils produit leurs effets sur un seul lecteur, leur succès est certain parce qu'il y aura d'autres siècles après le leur. Quel que soit le sort de cet écrit, je recevrai une bien douce récompense de mon dévouement, si votre estime en devient le prix

1 min

Lecture par Geneviève Fraisse d'un extrait de l'œuvre de Fanny Raoul : "Opinion d'une femme sur les femmes"

Par Augustin Trapenard
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Aller plus loin

🎧  RÉÉCOUTER - Boomerang : Le point Geneviève Fraisse

📖  LIRE - Geneviève Fraisse : Service ou servitude Essai sur les femmes toutes mains (Éditions Points)

🎧  RÉÉCOUTER - L'interview de Geneviève Fraisse durant la journée #ToutesFéministes​ sur France Inter : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix