Pablo - Tome 4 -
Pablo - Tome 4 - © Dargaud / Clément Oubrerie - Julie Birmant

Avec Pablo , Julie Birmant et Clément Oubrerie peignent le parcours de Pablo Picasso avant la célébrité. Cette aventure autant humaine qu'artistique nous plonge dans l'effervescence créatrice du Montmartre de la Belle Époque, à la découverte d'un des artistes majeurs du XX° siècle.

Chaque tome de la tétralogie raconte avec une précision historique remarquable l’une des étapes fondatrices de la vie de Picasso, narrée par la délicieuse Fernande Olivier qui fut la compagne de ses débuts.

Dans le premier tome, nous voyons Pablo arriver dans le Paris de l’exposition universelle, lors de sa rencontre avec Fernande et son ami Max Jacob.

Dans le second, en 1905, nous retrouvons Pablo dans une vie de bohème, sans le sou, goûtant à tous les plaisirs aux côtés de ses compagnons artistes, parmi lesquels Guillaume Apollinaire.

1906 voit naître la rivalité et la jalousie de Pablo envers Matisse, dans le salon de Gertrude Stein qui les a tous les deux pris sous son aile.

Enfin, en 1907, la notoriété arrive avec le scandale : Picasso peint « Les Demoiselles d’Avignon », cinq prostituées déformées sur une toile de deux mètres de haut. La polémique éclate tandis que les pionniers du cubisme prennent sa défense : Picasso est dans son art.

La richesse de Pablo naît de l'osmose entre le scénario extrêmement documenté de Julie Birmant et le dessin lumineux de Clément Oubrerie, bien servi par les couleurs de Sandra Desmazières.

À la lecture de cette œuvre exemplaire, on oublie souvent que ses différents protagonistes vont devenir rien de moins que les « héros » de l’art moderne, et que Pablo aura fini au terme de ces 4 tomes à se faire un nom : Picasso.

Pablo de Clément Oubrerie et Julie Birmant est paru chez Dargaud

Libraire Aladin
Libraire Aladin © Aladin - séquencity
Par Georges de la librairie Aladin ### Feuilletez quelques pages avec Sequencity :
Sequencity
Sequencity © Radio France

►►►Retrouvez la sélection BD d'hiver

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.