blogcs independance descendance
blogcs independance descendance © christine siméone

Fabrice Hyber sera exposé dans quelques jours un peu partout en France et notamment au Mac-Val et au Palais de Tokyo. Rencontre avec l'artiste des POF, prototypes d'objets en fonctionnement et autres inventions protéiformes.

Fabrice Hyber est un artiste qui explore toutes les possibiiltés des objets et de l'espace. Avec ces travaux, oeuvres, objets modifiés ce sont nos comportements qui changent.

Avant les expostions, voici les photos d'Arnaud Delubac dans l'atelier de Fabrice Hyber à la Plaine Saint-Denis, entre périphérique et autoroute (voir la galerie au bas de la page) et l'Interview automatique du photographe:

Quelle a été ta première impression en entrant dans l'atelier ?

Arnaud Delubac: Un contraste existait entre le monde hostile de l'extérieur et la convivialité de l'atelier. Une atmosphère sereine, calme, blanche... En entrant dans l'atelier, j'ai tout de suite vu de l'animation. L'oeuvre avec l'orage qui retentissait à l'intérieur d'un cabanon, créait une ambiance surprenante ((Maison des vents)

Qu'est-ce qui t'as le plus marqué ?

Arnaud Delubac: Je pense que l'oeuvre qui m'a le plus marqué est l'escalier à bascule se situant à l'entrée (Le mur escalier). L'oeuvre est un jeu qui peut être essayé par tous !

Qu'as-tu essayé de mettre en avant en photographiant ?

Arnaud Delubac: J'ai voulu saisir les oeuvres dans leur contexte, dans l'univers de l'atelier.J'ai voulu saisir la personnalité de Fabrice Hyber ainsi que des instants " capturés sur le vif " avec des pointes d'humour tel que la photo du drap blanc avec le fameux " BRAIN DIGEST " et les jambes d'une personne qui passait à ce moment précis. J'ai toujours essayé d'avoir des prises de vue très particulières en gardant la photo le plus esthétique possible.Sur certaines photos, j'ai fait mes propres compositions à partir du dessin du dossier de presse que j'ai intégré dans l'oeuvre.

Finalement, que sais-tu désormais de Fabrice Hyber ?

Arnaud Delubac: Le style de ses oeuvres peu varié énormément. Une des oeuvres que j'affectionne le plus est sans doute celle qui se trouve dans le jardin du Luxembourg, à Paris. Elle symbolise l'abolition de l'esclavage par trois anneaux qui se tiennent (Le cri, l'écrit).

photos de l' œuvre de Fabrice Hyber : photos de l' œuvre de Fabrice Hyber :

Matières Premières , Palais de Tokyo du 28/09/2012 au 07/01/2013 - Paris __

« Prototypes d’Objets en Fonctionnement (POF) », Mac Val Exposition de Fabrice Hyber, à partir du 20/10/ 2012 au 20/01/2013 - Vitry-sur-Seine

blogcs signature C Simeone
blogcs signature C Simeone © Radio France / C Siméone
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.