Pénélope tient un blog, une page Facebook et s'exprime sur la réalité de son travail. Il s'agit ici du mythique personnage d'Homère, embarquée dans une aventure transmedia.

La page Facebook de Pénélope, dans le cadre du spectacle Le retour d'Ulysse
La page Facebook de Pénélope, dans le cadre du spectacle Le retour d'Ulysse © Fonderie de l'Image

Cette Pénélope-là attend son Ulysse, pendant 20 ans, tissant le linceul de son époux qu'elle croit mort. Elle dirige Ithaque en son absence, c'est la première femme de pouvoir. Le Théâtre des Champs Elysée à Paris propose à partir du 28 février l'opéra de Monteverdi racontant cette histoire imaginée par Homère, Le retour d'Ulysse dans sa patrie.

Pénélope et son univers sont ainsi l'objet d'un vaste plan transmédia, moins pour faire de la communication autour du spectacle à venir, que pour faire de la médiation culturelle auprès des étudiants impliqués dans l'aventure.

Dissémination de contenus tous azimuts

Depuis des semaines une centaine d'étudiants de plusieurs écoles travaillent sur plusieurs projets destinés à faire connaître Pénélope, son fils Télémaque, ses prétendants, ses servantes et l'univers d' Homère, auteur de l'Iliade et l'Odysée, où prennent place tous ces personnages.

Ainsi la page Facebook de l'Office du Tourisme d'Ithaque guide les internautes vers les pages des différents personnages. Pénélope bien sûr au premier chef, qui raconte sa vie au jour le jour. Elle est accablée par le nombre de ses prétendants, alors qu'elle aime son Ulysse et lui reste fidèle.

Page Facebook de Pénélope
Page Facebook de Pénélope / Fonderie de l'Image

En ouvrant son blog Pénélope déclarait en décembre dernier : "Lorsque j’ai décidé d’écrire ce blog, c’est avant tout pour me permettre d’extérioriser, de trouver un peu de réconfort et de compréhension. En effet, je n’ai pas la vie facile en ce moment, et pas grand monde avec qui échanger.

J’ai très peu d’amis proches, et je me sens très seule sans mon époux qui est toujours au combat. Heureusement, j’ai mon fils, Télémaque, qui apporte un peu de joie et de présence dans ma vie. Hélas, il est bien trop jeune et je ne peux pas lui parler de mes ennuis. C’est pour cela que j’ai créé ce blog, pour me permettre de me livrer à des avis extérieurs qui ont certainement un point de vue différent du mien."

Télémaque son fils, Amphinomos, Eurymaque, et d'autres encore, tiennent sur les réseaux sociaux la chronique de leurs états d'âmes, ou tentative de ravir le cœur de l'épouse la plus célèbre de la mythologie.

La page Facebook d'Eurymaque
La page Facebook d'Eurymaque / Fonderie de l'Image

Ce n'est pas le texte de l'oeuvre originale qui se dévoile ici. Les étudiants sont dans une réappropriation complète, avec les mots d'aujourd'hui, les codes des réseaux sociaux. Pour accueillir les spectateurs à partir du 28 février au théâtre ils ont aussi conçu des affiches animées, un livret augmenté, un parfum d’époque à étaler sur ses mains au moment du spectacle, etc… l’imagination n’ a pas eu de limite.

Quant à savoir si les étudiants ont été tentés de se mêler au buzz créer par les révélations sur Pénélope Fillon, la réponse est que oui, ils l'ont été mais ils ont préféré rester centrés sur la mythologie. La droiture de la Pénélope d'Ulysse les a guidé en ce sens.

Conquérir un nouveau public pour le théâtre et l'opéra

L’équipe artistique a d’abord raconté aux étudiants les directions dans lesquelles elle travaillerait, les partis pris de mis en scène notamment. L’ISIT, l’Ecole Supérieure du Digital, l’Ecole 42, la Fonderie de l’Image, L’école supérieur du parfum, l’Université Paris VIII (département théâtre, dispositifs inter-médias), ainsi que l’Opéra de Dijon, le Musée Bourdelle et Le Concert d’Astrée, sont parties prenantes.

Selon Rony Turlet, formateur à la Fonderie de l'Image, " les étudiants ont adoré profilé les personnages, ils ont dû relire bien sûr et s’approprier tous les ressorts de l’histoire. De plus, ils apprennent à travailler avec des compétences qui sont éloignées d’eux dès le départ. "

Corentin, qui anime le personnage de Télémaque, le compare au personnage de la série télé Mr Robot, avec son rapport à un père absent/présent. Par ailleurs sur Twitter, Télémaque sera @telemhack. "Son rôle est de troller les prétendants de sa mère. Il la protège et espère le retour de son père, qu'il perçoit comme un fantôme."

Chrystel Folcher Bouby, chargée des relations avec le public au Théâtre des Champs Elysées :

"Au total quelques 120 étudiants ont participé à la fabrication de ces divers contenus, cela fait donc 120 personnes, peu familiarisés avec l’opéra baroque, qui sont dans l’aventure et seront invitées bien sûr à aller voir le spectacle. Opération qui s’est fait à budget nul, une prouesse, et qui tient à l’extra ordinaire enthousiasme des équipes pédagogiques, des étudiants et des équipes du théâtre.

Je me rends compte que parler d’un spectacle ou de chant lyrique avec des jeunes, est difficile et le message ne passe pas bien. On n’a pas les mêmes langages, on n’a pas les mêmes codes, ils ne comprennent pas quand j'essaie de transmettre l'émotion que moi je ressens. Pour eux l’opéra c’est poussiéreux, ils n’ont pas le même angle de vue que nous. Là on leur a permis de changer de perspective en travaillant sur ce sujet et in fine ils verront le spectacle par eux-même après l’avoir apprivoisé à leur manière. "

Cynthia, qui tient plus particulièrement le rôle de Pénélope derrière son écran concède avoir "été touchée par cette histoire, par l'idée d'aller au théâtre pour voir le spectacle, par le fait de se prendre au jeu de ce personnage".

ALLER PLUS LOIN

Notes préparatoires au projet de médiation culturelle autour du spetacle "Le retour d'Ulysse dans sa patrie"

Le Théâtre des Champs Elysées

LIRE AUSSI

Festival de BD à Angoulême : le meilleur du Challenge Digital

Musées : Avec le numérique c'est leur public qu'ils étudient et conservent

Sites éternels : le patrimoine pour tous et pour toujours

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.