Le photographe allemand est mort ce mardi, à 74 ans. Maître du noir et blanc et portraitiste hors-pair, Peter Lindbergh a chamboulé les codes de l'image de mode.

La photographie "White Shirts", lors d'une exposition consacrée à Peter Lindbergh.
La photographie "White Shirts", lors d'une exposition consacrée à Peter Lindbergh. © AFP / Felix Hörhager

Des portraits en noir et blanc le plus souvent. Un grain apparent, une atmosphère réaliste, des corps en mouvements sur fond de paysage industriel. Le photographe allemand Peter Lindbergh, mort à 74 ans, connu pour ses clichés de stars et de mannequins, disait vouloir "libérer les femmes de la dictature de la perfection et de la jeunesse".

Né en 1944 en Pologne, Peter Lindbergh a travaillé pour de nombreuses revues de mode : Vogue, Vanity Fair, Harper’s Bazar, The New Yorker. Ses images ont fait décoller les carrières de toute une génération de mannequins : Naomi Campbell, Cindy Crawford, Claudia Schiffer, ou encore Kate Moss. 

Les photographies "Mathilde" (1989) et "Kate Moss" (1994), par Peter Lindberg.
Les photographies "Mathilde" (1989) et "Kate Moss" (1994), par Peter Lindberg. © AFP / Johannes Eisele

"Avant même que je ne saisisse mon appareil, il doit toujours y avoir un véritable échange entre la personne devant l'appareil photo et moi. C'est alors qu'il peut se passer quelque chose, et c'est ce quelque chose que l'on photographie justement, plutôt que la personne elle-même", confiait Peter Lindbergh au magazine Vogue, en 2016. 

Passionné par la sculpture et le cinéma allemand de l'entre-deux guerres, Peter Lindbergh avait étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Berlin. Il avait ensuite rejoint le magazine allemand Stern, comme photographe. 

View this post on Instagram

Milla Jovovich, Paris, 1998 #LindberghStories #MillaJovovich

A post shared by Peter Lindbergh (@therealpeterlindbergh) on

Peter Lindbergh entretenait un rapport distant avec la mode, qu'il comparait à une vache :

"Elle mange un truc, avale, régurgite et puis remâche la même chose et recommence. C’est un grand recyclage en boucle."

Jeanne Moreau, à travers l'objectif de Peter Lindbergh.
Jeanne Moreau, à travers l'objectif de Peter Lindbergh. © AFP / Johannes Eisele

Très présent sur les réseaux sociaux, le photographe habitait ces dernières années entre Paris, New York et Arles.

Il avait également immortalisé la jeune activiste suédoise Greta Thunberg. 

► À RÉÉCOUTER :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.