Exposition au MUCEM du 27 avril au 29 août 2016

Le MuCEM présente une grande exposition de 270 oeuvres qui s’attache à montrer comment Picasso , tout à la fois inscrit dans son époque et attaché à ses racines, a nourri son travail d’influences issues des arts et traditions populaires. Le parcours, divisé en quatre sections, met en miroir des chefs-d’œuvre de l’artiste avec des objets-références issus des riches collections du Mucem .

Picasso El matador 1970
Picasso El matador 1970 © Musée Pablo Picasso succession Picasso

Grâce à des prêts exceptionnels et au soutien de nombreuses collections publiques et privées, françaises et internationales, parmi lesquelles il convient de citer le riche partenariat avec le Musée national Picasso-Paris , l’exposition Picasso, un génie sans piédestal, Picasso et les arts et traditions populaires, permet de réunir des œuvres essentielles et iconiques, mises en perspective avec des découvertes inédites.

L’art oblige l’artiste à ne pas s’isoler ; il le soumet à la vérité la plus humble et la plus universelle. C’est pourquoi les vrais artistes ne méprisent rien.

Albert Camus.Discours de réception de Prix Nobel de littérature, prononcé à Oslo, le 10 décembre 1957.

__

Picasso L'acrobate bleu 1929
Picasso L'acrobate bleu 1929 © MNAM Musée Pablo Picasso succession Picasso

Après avoir évoqué l’aspect sacré de ces sources, essentiellement espagnoles, le propos met en évidence cette présence des souvenirs dans l’inspiration de l’artiste. Sont ainsi illustrés des thèmes et des motifs mémoriels récurrents chez Picasso , fasciné en particulier par l’univers de la parure (Jacqueline à la mantille ), de la musique, du cirque (L’Acrobate bleu ), de la tauromachie (Tête de taureau ) et du jouet, par exemple.

L’exposition est ensuite construite autour de rencontres faites par Picasso avec des personnalités ayant affirmé un savoir-faire artisanal qui pouvait nourrir sa propre expérience et ses propres recherches. Sont alors successivement développées les incursions de l’artiste dans la connaissance du travail du bois (Paco Durrio ), de la céramique (Suzanne et Georges Ramié et l’atelier Madoura ), de l’orfèvrerie (François Hugo ), de la linogravure (Hidalgo Arnéra ), du cinéma (Robert Picault ), du textile (Marie Cuttoli ) et de la tôle découpée (Lionel Prejger ).

Picasso Tête de taureau
Picasso Tête de taureau ©

La question de l’utilisation du quotidien dans sa dimension la plus prosaïque (les objets de rebut), mais aussi la plus personnelle, s’exprime dans un très bel ensemble de sculptures d’assemblage (La Guenon et son petit ) dans lesquelles se lisent aisément les objets glanés et les matériaux recyclés.

L’art au XXe siècle a souvent joué avec ses origines pour construire un nouveau rapport au monde. Les racines de Picasso sont multiples. Parmi ces fondations, l’environnement de son enfance fut un terreau très fertile. Les objets du quotidien auxquels Georges Henri Rivière rend hommage au sein du musée des arts et traditions populaires , qu'il crée en 1937, font infiniment partie du bagage affectif et esthétique de l'artiste. Les collections du Mucem qui jalonnent le parcours ont été choisies parmi les objets acquis parGeorges Henri Rivière , comme autant d'échos au travail de Picasso. Fort de cette connaissance à la fois intime et universelle, Picasso s’affirme alors lui-même comme le véritable signal d’une nouvelle culture populaire.

Quatre sections rythment la visite de cette exposition :

  • Racines sacralisées
  • Des objets et des thèmes fétiches
  • Les techniques et leurs détournements
  • L’objet matériau

Commissariat général :

Joséphine Matamoros , conservateur en chef du patrimoine, directrice honoraire du Musée d’art moderne de Céret , directrice du Musée d’art moderne de CollioureBruno Gaudichon , conservateur en chef du patrimoine, conservateur de La Piscine-Musée d’art et d’industrie André Diligent de RoubaixEmilie Girard , conservateur du patrimoine, responsable du Centre de Conservation et de Ressources du Mucem .Scénographie : Jacques Sbriglio, architecte, scénographe

Picasso Le perchoir 1950
Picasso Le perchoir 1950 © coll._particuliere_photo_cmaurice_aeschimann_csuccession_picasso
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.