Les images choc de la BBC et la voix de François Morel réunies dans un documentaire animalier subtil et réussi... Retenez votre souffle et plongez avec les fausses orques, découvrez les challenges quotidiens des crabes rouges, la dévotion parentale des macareux et ces poissons étonnants qui changent de sexe avec l'âge…

Baleines à bosse
Baleines à bosse © Getty / Kerstin Meyer

Samedi dernier était diffusé sur France 2 la première partie de Planète bleue, un magnifique documentaire sur les océans réalisé en partenariat avec la BBC. Cette première partie est disponible en replay pour encore trois jours sur le site de France 2... Et rendez-vous samedi prochain, 20h55, pour la seconde partie. 

Grâce à la BBC, un vent de renouveau souffle sur le documentaire animalier

... Et les audiences sont là. 

En février 2017, Planète Animale était en carton d'audience : avec ses 4,4 millions de téléspectateurs, le documentaire animalier avait rassemblé plus de téléspectateurs qu'Harry Potter et les reliques de la mort ce soir-là. Le film était une adaptation de Planet Earth II, produite par l'Unité d'Histoire naturelle des studios BBC. 

Planète bleue, ce samedi soir, n'a pas reproduit ce succès exceptionnel - mais il réunissait tout de même 12,6% de l'audience. Catherine Alvaresse, responsable de l’unité documentaire à France 2 expliquait au micro de Mathieu Vidard : "On apprend plein de choses et on s'en met plein les yeux. C'est avec la beauté de la nature qu'on partage avec le plus grand nombre..."

Et elle insiste :  "cela sans toutefois passer sous silence les problèmes qui existent !" Le changement climatique impacte sévèrement et rapidement les océans... Rien que pendant la durée du tournage (quatre ans), les équipes ont pu observer la détérioration des coraux. 

Une réalisation émouvante

Le succès de ces documentaires anglo-saxons tient à leur forme : des images qui savent toucher le spectateur. Tom Hugh-Jones, coproducteur de la série de documentaire à la BBC explique : 

Si vous voulez une réaction émotionnelle de la part des téléspectateurs, il faut leur montrer les choses du point de vue de l'animal, leur faire ressentir qu'ils sont tout près de l'action. Ce type d'approche est utilisé au théâtre et au cinéma depuis des années.

Des images jamais filmées auparavant

On voit dans Planète bleue un poisson attraper un oiseau. Des images bluffantes... qui n'avaient encore jamais été filmées... La carangue chasse la sterne : "pour l'attraper, elle peut calculer la vitesse, l'altitude et la trajectoire d'un oiseau"

Le documentaire est ponctué de touches d'humour... et de suspens, comme avec les crabes rouges, qui doivent traverser à marée basse des rivages truffés d'anguilles et de pieuvres "tueuses de crabes" pour atteindre leur déjeuner... 

Pour faire un documentaire pareil, il faut de l'ingéniosité et de la patience en grande quantité... mais aussi, du matériel innovant.

  • Le matériel des chercheurs, d'une part 

Le submersible permettant d'aller au plus profond des abysses, à 1000 mètres de profondeur,a été utilisé pour la première fois dans le documentaire (non sans aléas, comme vous le verrez).

Aujourd'hui on essaie de filmer le plus discrètement possible. Même le bruit des bulles des plongeurs est supprimé : ils ont pour combinaisons de plongée des "recycleurs" : des combinaisons qui permettent de ne pas entendre les bulles de leur respiration... Ainsi, ils peuvent s'approcher au plus près des créatures marines.

  • La matériel cinématographique, d'autre part 

Des caméra ultra légères ont pu être posées avec des ventouses sur les animaux pour être au plus près (c'est indolore pour l'animal). 

Des drones ont permis de nouveaux cadrages, de nouvelles images... Ils ont permis notamment d'observer les baleines en Méditerranée. "On a découvert des attitudes qui ont un peu changé notre façon de comprendre comment elle se déplaçaient - alors qu'on les fréquente depuis très longtemps !" note Denis Ody, responsable Océans et Côtes à la WWF.

Et puis, la BBC a conçu et construit un "méga dome", une caméra spéciale qui permet de faire ce genre d'images à moitié sous l'eau, à moitié sur l'eau 

Capture d'écran de la bande annonce du documentaire
Capture d'écran de la bande annonce du documentaire

Aller plus loin

Planète bleue était diffusée samedi dernier sur France 2 ; il est disponible en replay pendant 5 jours ici... et ne manquez pas la deuxième partie samedi prochain à 20h55 !

BBC Earth propose de nombreuses vidéos sur Youtube... en anglais

Pour plus d'émissions scientifiques, écoutez Mathieu Vidard du lundi au vendredi, de 14h à 15h, dans La Tête au carré.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.