My Rock
My Rock © Radio France / Guy Delahaye

60 ans de l’histoire du Rock en 13 titres. Le chorégraphe Jean-Claude Gallotta dit son amour pour cette musique qui a bercé son existence dans « My Rock » actuellement au Rond-Point. Un spectacle touchant qui réchauffe les cœurs après les attentats sanglants du vendredi 13 novembre à Paris.

Des Beatles à Bob Dylan, des Clash à Nirvana, Jean-Claude Gallotta feuillette son histoire du rock. Il n’a pas choisi des tubes, pour ne pas écraser les tableaux par le poids de la musique. On s’attache ainsi autant à la danse qu’à la vibration des voix rocailleuses des plus grandes icônes du rock.

Adolescent un peu paumé, j’avais un ami plus âgé que moi, il était rocker et je le suivais partout. C’était mon mentor. Et je voulais faire du rock, et puis la danse m’a happé. Alors je voulais rendre hommage à cette aventure et dire aux jeunes qu’il faut suivre les forces artistiques.

Jean-Claude Gallotta
Jean-Claude Gallotta © radio-france / Guy Delahaye

Tantôt en duo ou groupés, les danseurs se font légers, énergiques, toniques. Cette pièce est une ode à la liberté qui procure beaucoup de chaleur intérieure.

Un spectacle émouvant qui prend tout son sens après les attentats du vendredi 13. Jean-Claude Gallotta et ses danseurs sont arrivés peu de temps après les attentats.

On n’en menait pas large quand on est arrivés à Paris en plein pendant les attentats. On avait les jambes qui tremblaient. L’histoire du rock, ce n’est pas uniquement du divertissement. On n’est pas là pour faire « paillettes ». Les spectateurs sont touchés par le propos car on raconte quelque chose de profond. Le rock c’est un contre poison au terrorisme.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.