C'est une première qui aura lieu samedi chez Artcurial : 54 œuvres originales de Sempé seront mises aux enchères. Cette vente, qui lui est entièrement dédiée, retrace sa carrière depuis les années 60. Un hommage au dessinateur connu et aimé dans le monde entier pour sa vision de nos vies pleine d'humour et de poésie.

"La petite ballerine" et "Le coursier" de Jean-Jacques Sempé, deux œuvres vendues aux enchères samedi.
"La petite ballerine" et "Le coursier" de Jean-Jacques Sempé, deux œuvres vendues aux enchères samedi. © Artcurial

Des aquarelles subtiles, des dessins à l'encre de Chine d'une extrême finesse. Une ballerine fait un pas de deux avec les branches d'un arbre, une multitude de personnages au Jardin du Luxembourg. Les exemples sont infinis. Le trait n'est jamais repris, parfois quelques lignes d'humour, le monde de Sempé est unique et immédiatement reconnaissable. 

Cette première vente de 54 dessins originaux de Sempé, samedi chez Artcurial, met enfin en lumière un talent exceptionnel, estime Éric Leroy, expert de la maison de vente : "Il a construit une œuvre incontournable dans l'histoire de l'art, c'est la marque des grands, comme celle d'Hergé. La psychologie dans son œuvre est très importante. Il nous dépeint, il nous décrit et puis il nous fait passer des messages, il se moque parfois de nous, de la société", juge-t-il. "Il y a cette poésie chez l'enfance que l'on retrouve beaucoup dans ses dessins. Ce qui est extraordinaire c'est que c'est une œuvre complète, identifiable et qui ne se démode pas. On peut garder un dessin de Sempé toute sa vie chez soi, on ne va jamais s'en lasser et ça c'est vraiment très très fort."

Un artiste universel

Sans méchanceté et avec une empathie amusée, Sempé le poète décline l'enfance, la vieillesse, la timidité ou la suffisance. Précurseur, il anime nos rues de vélos. L'un de ses dessins a été reproduit en fresque murale dans le troisième arrondissement de Paris. Deux cyclistes sur des pistes colorées et qui se frôlent mais ne se croisent pas. Et Sempé dénonçait déjà, en 2009, l'angoisse des cyclistes coincés dans les embouteillages à New-York. Et l'une des aquarelles proposées dans la vente est un portrait formidable de cycliste ou aucun détail ne manque.

Sempé c'est aussi la nature, les parcs à Paris comme à New-York et la musique, lui qui voulait être pianiste, grand connaisseur de jazz. Parmi les œuvres présentées, également de nombreuses "Unes" du New-Yorker. Des décennies de collaboration avec ce célèbre magazine pour qui aucun dessinateur n'a fait autant de couvertures ou de dessins. Central Park et la vie quotidienne des habitants de la grande pomme n'ont ainsi plus de secret pour Sempé qui traite Français et Américains avec la même tendresse. Sa marque, c'est la délicatesse, et sa modestie devant en souffrir, on attend des records pour cette très belle vente inédite.

Les 54 œuvres originales, choisies par Sempé lui-même, sont exposées chez Artcurial jusqu'à ce vendredi soir 17H. Vente aux enchères à 14h30.

"Fresh intoxication" de Jean-Jacques Sempé.
"Fresh intoxication" de Jean-Jacques Sempé. / Artcurial