Voilà une question pertinente posée par Mathis dans Les P'tits Bateaux, l'émission incontournable, qui se déguste en famille, le dimanche soir sur France Inter

Les gros mots
Les gros mots © Getty

"On n'a pas le droit de les dire, et pourtant c'est sans doute la chose la mieux partagée au monde" reconnaît Isabelle Klock-Fontanille, professeur de Sciences du langage à l’Université de Limoges. "Les gros mots", poursuit-elle, "les jurons, les injures, les insultes, il n'y a personne, quel que soit son milieu, sa culture, son pouvoir, qui n'ait un jour dit des gros mots".

Dans les dictionnaire, on dit d'un gros mot qu'il est cru, incorrect, grossier, indélicat, injurieux etc... En fait les gros mots concernent trois domaines :

Qu'est-ce qu'un gros mot ?

C'est une parole qu'on laisse échapper sous la pression d'un sentiment brusque et violent : la fureur, l'impatience, la déconvenue.

Lorsqu'on dit un gros mot, on ne cherche pas à communiquer, on cherche juste à exprimer quelque chose. Et on n'attend pas de réponse de la personne qu'on a en face de soi.

"C'est une parole qui a un sens", explique Isabelle Klock-Fontanille :

Comment ça fonctionne ?

Pour épargner vos chastes oreilles, prenons le domaine de la religion.

Ce que l'on cherche, lorsque l'on emploie des jurons, c'est la transgression. En l’occurrence, dans le cas du juron "religieux", c'est de violer un tabou : prononcer le nom de Dieu.

Il y a des mots qui ne doivent pas passer par la bouche. On n'a pas le droit de les dire. L'interdit du nom de Dieu est ancré en tout un chacun. On blasphème très volontiers le nom de Dieu, qu'on soit croyant ou athée et quelle que soit la religion.

Cette exclamation, Nom de Dieu, pour reprendre la plus basique, va susciter un interdit, une censure. On le dit, mais il ne faut pas le dire. Mais en même temps, il faut qu'on le comprenne pour que ça fonctionne. Compliqué, non ?

Alors on va remplacer Dieu par un terme innocent : Nom d'une pipe ! Nom d'un petit bonhomme ! ou le "mutiler" : Sacré nom de Dieu devient Sacrebleu. Ça sonne de la même façon mais ce n'est pas le même mot. On le reconnait, mais on ne le dit pas.

► (Ré)écouter l’intégralité des P'tits Bateaux présenté par Noëlle Bréham

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.