Playmobil
Playmobil © Hoëbeke

Il est le 10e jouet le plus vendu en France en 2015, parmi les figurines Star Wars, les Lego et les accessoires Rein des Neiges. Le calendrier de l'Avent a occupé la première place des ventes en France tout le mois de novembre. La marque Playmobil qui a fêté ses 40 ans l'an dernier, traverse les décennies en créant toujours plus d'univers.

Les figurines mobiles, aux multiples accessoires, séduisent les enfants, et les adultes les collectionnent. Ces petits personnages de 7,5 cm de haut, sont nés des mains de Horst Brandstaätter et Hans Beck en 1974 en Allemagne.

Depuis 1974, 4 659 modèles de figurines ont été imaginés par les designers de Playmobil. Ils n'hésitent d'ailleurs pas à s'inspirer des dessins que les enfants leur envoient pour imaginer les univers en vogue. Il existe 1000 visage, près de 400 coupes de cheveux et près de 100 barbes différentes.

Au fil du temps, Playmobil a complexifié ses personnages. Ils sont plus colorés, il y a de plus en plus de détails dans leurs vêtements. Toujours à parité entre filles et garçons, ils ont admis plus de mixité au fil du temps. Bref ils suivent l'air du temps, pour être toujours dans les chambres d'enfants, quelques soient les enfants. Ils se déclinent aussi en dessin animé et jeu vidéo. France Télévision a co produit la sérieSuper 4 qui a connu un retentissement mondial. Un long métrage est prévu en 2018.

L’auteur deLa saga Playmobil - 40 raisons de les aimer , Dorothée Charles est historienne de l’art et conservatrice en charge du département des jouets au musée des arts déco à Paris raconte cette fabuleuse histoire.

Comment les Playmobil se sont-ils immiscé dans nos vies ?

Playmobil
Playmobil © Hoëbeke

Dorothée Charles : Playmobil est né d’une crise économique – comment faire un jouet en utilisant le moins de matière première possible ? Hans Beck a réalisé ce personnage qui a révolutionné le monde de la figurine car il avait des membres mobiles, ce qui était une nouveauté à l’époque, et surtout les accessoires qui allait composer les différents personnages.

Et si ces Playmobil ont changé, les vêtements ne sont plus d’une seule couleur ce qui fait dire qu’on a perdu en imagination. Mais on a gagné en composant plein de personnages proposés à l’enfant qui peut de plus accessoiriser son personnage. Les Playmobil se transportent partout, dans les chambres, dans le bain, au parc, les poches, les sacs, etc.

Est-ce que les adultes s’achètent des Playmobil pour eux-mêmes ?

Dorothée Charles : Oui bien sûr quand ils sont collectionneurs , comme il y a des collectionneurs de poupées ou d’ours. Quand on est collectionneur de jouets on garde les jouets que l’on a eu dans notre enfance. Le collectionneur de Playmobil sont des adultes qui a eu des figurines dans les années 70 et qui a cette nostalgie.

Il y a le coté vintage des années 70 et puis la transformation des Playmobil aujourd’hui et il y a des collectors. Ça engendre cette envie de collectionner et d’avoir le personnage qui vient de sortir.

Quel est la particularité de cette marque ?

Dorothée Charles : C’est à la fois une maison qui reste assez traditionnelle, qui est plutôt à l’écoute et en retrait par rapport à une certaine mode. Cela leur prend un peu de temps pour être contemporain. Ils ne vont pas faire de licence de personnages existants mais ils s’inspirent d’un univers pour le développer tel qu’un héros s’incarnant dans des films. Par exemple le monde des pirates est devenu de plus en plus noir.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.