Le livre le plus vendu actuellement en France est écrit en anglais. "Harry Potter and the Cursed Child", le nouvel volume de J.K. Rowling, s'est écoulé à plus 40 000 exemplaires.

Dès la première semaine de vente, 40.000 exemplaires du dernier Harry Potter ont été vendus en France.
Dès la première semaine de vente, 40.000 exemplaires du dernier Harry Potter ont été vendus en France. © Maxppp / Stephen Chung/LNP

Les fans d'Harry Potter n'ont pas attendu la traduction française du dernier opus, écrit par J.K. Rowling. La date de sortie chez Gallimard Jeunesse est prévue le 14 octobre, bien trop tard pour les plus pressés, qui l'ont déjà acheté en anglais.

Il est actuellement en tête des ventes de livres en France. Rien que la première semaine, plus de 40 000 exemplaires ont été vendus dans les librairies de l'Hexagone, selon l'institut GfK.

► ► ► Écoutez le reportage d'Alexis Demeyer

Un succès sans fin 

Ce huitième tome, intitulé "Harry Potter and the Cursed Child" ("Harry Potter et l'enfant maudit") est en fait l'adaptation d'une pièce de théâtre, jouée à guichets fermés à Londres depuis le 30 juillet. Près de vingt ans après la disparition de Voldemort, on retrouve le personnage d'Harry adulte, père de trois enfants. Son amie de toujours, Hermione, brillante élève de Poudlard, est désormais à la tête du ministère de la Magie.

Ce roman se serait déjà vendu à plus de trois millions de copies aux États-Unis et au Royaume-Uni. Depuis le début de la saga il y a huit ans, plus de 450 millions de livres ont été vendus dans 73 langues différentes. En France, certains magasins sont en rupture de stock.

Réviser son anglais en se divertissant 

Margot Barbe, libraire au rayon jeunesse chez Galignani à Paris, confirme l'engouement pour le livre : les clients "nous appellent, paniqués, pour savoir s'il nous en reste et viennent presque dans la minute pour les récupérer."

L'ouvrage de J.K. Rowling est en anglais, mais pour Margot Barbe, il est "plus simple à lire" qu'un autre Harry Potter. Pas de quoi décourager donc, les fans de la première heure. Cela permet aussi de "découvrir la beauté du texte dans sa langue originelle". Pour certains lecteurs, c'est même un premier pas vers la lecture d'ouvrages plus complexes, toujours dans la langue de Shakespeare. Pour maintenir son niveau d'anglais, il est aussi conseillé de regarder les films en version originale.