Sarah Moon
Sarah Moon © Radio France / Vincent Josse

"Fossilisés, embaumés, taxidermisés, empaillés, vrais ou faux, morts ou vifs, impressionnés sur un cliché, minéral, végétal ou animal, d'hier ou d'aujourd'hui, en noir et en couleur, j'expose au Musée d'Histoire Naturelle mes récits pas très naturels.

Ma vision est un peu embaumée du fait même que l’instant est déjà mort quand je le saisis. Créer l’illusion, la chimère, animer l’inanimé, brouiller les pistes, j’ai toujours pensé que je suis un peu taxidermiste quand je photographie, quand j’essaye de mettre les fantômes de mon côté, de sauver l’aperçu de l’oubli, de faire comme si c'était possible de voir autrement ce que j'ai perdu, de réinventer ce que j'ai cru voir", Sarah Moon.

La photographe nous permet de suivre la réalisation de son exposition au Jardin des Plantes, à Paris, avec le Muséum d'Histoire naturelle, samedi 5 octobre, dans l'Atelier, à 19h 20.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.