Des brouillons de lettres écrites à l'aube des années 60 et que la chanteuse a reçus il y a quelques mois. Pourquoi ? Comment ? Elle le raconte à Nagui dans la Bande Originale.

Françoise Hardy | Bob Dylan sur la scène de l'Olympia
Françoise Hardy | Bob Dylan sur la scène de l'Olympia © Getty

Françoise Hardy n'aime pas lorsqu'on lui dit qu'elle est une icone pop : "Je vois tout de suite une petite chose dorée avec un portrait de la sainte Vierge, le voile, l'auréole..."

Et même si les Franz Ferdinand affirment l'adorer, elle doute qu'ils connaissent vraiment ses chansons et que c'est uniquement "parce qu'ils ont dû m'apercevoir à la télévision dans les années 60" et qu'ils savent que Bob Dylan était tombé fou amoureux en voyant une photo.

A ce sujet, Françoise Hardy révèle dans la Bande Originale de Nagui qu'elle a reçu il y a peu des brouillons de lettres que Dylan ne lui a jamais envoyées. C'est ainsi qu'elle a découvert à quel point ce "coup de foudre" à distance avait été important et sérieux pour lui.

Il n'avait pas besoin de me connaitre pour savoir qui j'étais

Elle n'hésite pas aujourd'hui à parler de "fixation romantique adolescente".

Comment ces lettres sont-elles arrivées jusqu'à elle ?

Au début des années 60, Bob Dylan quitte son Minnesota natal pour s'installer à New York à Greenwich Village. Il a ses habitudes dans un café où il laisse en permanence sa machine à écrire. Il écrit, tous les jours, tout le temps et parfois il abandonne des brouillons, des feuilles froissées.... et le patron récupère consciencieusement ces feuillets oubliés.

Après sa mort, ce sont des amis du patron du café qui récupèrent ces précieux papiers. "Ces deux personnes, qui ont mis beaucoup de temps à me trouver, raconte Françoise Hardy, avaient hérité de certains documents. Ils ont pensé que ceux-là pouvaient m'intéresser".

Des textes dans lesquelles Dylan exprime la douleur de cet amour impossible :

Des feuillets sur lesquels il est bien mentionné : "for Françoise Hardy". Des lettres qui arrivent bien tard et qui ont profondément touchées la chanteuse.

Ces sentiments-là de fantasmes douloureux, je les connais, bien sûr

Et si le poète avait envoyé ces lettres ..... ?

Françoise Hardy a rencontré Bob Dylan, une fois, à l'Olympia en 1966. (Rencontre postérieure à la rédaction de ces brouillons)

Elle tourne alors un film de John Frankenheimer, Grand Prix,  dans le sud de la France. Elle veut absolument rentrer à Paris pour voir ce concert. Jusqu'à la dernière seconde le réalisateur l'a "fait mariner", pour finalement l'autoriser à quitter le tournage.

Mais la rencontre sera décevante.

Deux mois plus tard, Bob Dylan est victime d'un gravissime accident de moto. Forcé au repos, il disparaît de la scène pendant près de trois ans. Les rumeurs les plus folles vont alors circuler : on le croit mort, devenu fou, kidnappé par la CIA, entre autres. 

Ce n’est qu’en 1968 que Dylan réapparaît, avec John Wesley Harding, un album acoustique apaisé.

La chanteuse et le poète ne se sont jamais recroisés.

Aller + loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.