L'émission "Grand bien vous fasse" s'est penchée sur les plaisirs du petit-déjeuner et sur l'histoire du "repas le plus important de la journée". Car avant de le devenir, le petit-déjeuner fut aristocratique, méprisé, évité, etc. Aujourd'hui, il semble être une pratique universelle.

Quand le petit-déjeuner est un repas essentiel de la journée, surtout pour les enfants
Quand le petit-déjeuner est un repas essentiel de la journée, surtout pour les enfants © Getty / Sally Anscombe

Au micro d'Ali Rebeihi sur France Inter, l’universitaire Christian Grataloup, l’écrivain Thierry Bourcy et la journaliste gastronomique Nathalie Hélal reviennent sur la symbolique du petit-déjeuner (que l'on appelle d'ailleurs "petit" seulement depuis le XIXe siècle), sur son histoire et sur son aspect nutritionnel.

Pour moi, le petit-déjeuner, c'est avant tout un bruit et une odeur, ceux du moulin à café.

Le petit-déjeuner : plus qu'un repas

Le petit-déjeuner est d'abord sujet à fantasmes : entre le petit-déjeuner dit "typique", celui que l'on sert aux touristes et ce que consomment réellement les habitants d'un pays, il peut y avoir un écart considérable. La vie s'accélère partout et il est souvent indispensable de prendre rapidement un petit-déjeuner rapide, sur le pouce ou même sur le chemin de son travail… ou même pas du tout : environ 30% des enfants et 20 % des adultes sautent au moins un petit déjeuner par semaine, selon une étude de 2013 du Crédoc

La sédentarité du petit-déjeuner est donc remise en cause. Nathalie Hélal évoque la résurgence de l'importance du petit-déjeuner en parallèle de l'arrivée de nombreux coffee-shops sur le territoire français. Il n'est pas rare de croiser des travailleurs armés d'un gobelet Starbucks et d'un croissant au petit matin. Le petit déjeuner , pour les plus pressés, est encombrant. Certains se tournent donc vers ce qui peut être emporté ou se servent sur le chemin du travail. 

Pour ceux qui le peuvent, un moment de partage avec sa famille peut exister et peut devenir un rituel. Comme dans certaines séries américaines, type Malcolm, Modern Family ou Notre belle-famille, où l'on voit la tablée du petit-déjeuner américain, autour de laquelle toute la famille se retrouve, alors que les œufs brouillés se battent avec le bacon autour des trois (voire plus) enfants (à moins que ce ne soit l'inverse). Car le "p'tit-dej'" est un repas important (en tout cas pour les enfants) mêlant partage et convivialité. D'autres, comme Thierry Bourcy, ont du mal à prendre leurs petits-déjeuners avec d'autres personnes, car rêveurs, encore sous le coup de leur nuit, ou tout simplement n'ont pas envie de parler.

Il raconte, néanmoins, un souvenir d'enfance :

Ma mère était sage-femme, elle travaillait beaucoup la nuit et dormait le matin. Du coup, c'était mon père qui nous préparait le petit-déjeuner. Et pour donner plus de goût au chocolat chaud, qui était du Banania à l'époque, il le faisait recuire et cela donnait une espèce d'onctuosité qui m'est restée en mémoire.

Le petit-déjeuner "à la française"

Pour les inconditionnels du croissant, la boulangerie est indispensable. Tout comme ceux qui ne jurent que par la baguette de pain et le beurre frais, ou la confiture (maison ou industrielle). 

Café, chocolat chaud, thé, chicoré et/ou jus de fruits pour faire passer tout ça.

Le petit-déjeuner mondial

Le petit-déjeuner est quelque chose de mondial. D'abord parce qu'il a été mondialisé dans les hôtels, mais aussi car le thé vient de Chine, le sucre est d'origine indienne, le café d'origine africaine et arabe, etc.

Selon Christian Grataloup, on mange en plus grande quantité au Nord qu'au Sud. Tout cela est corrélé au repas du soir, qui peut être copieux et tardif, notamment en Espagne et en Italie, ou plus tôt, vers 18h aux Etats-Unis. 

Le petit-déjeuner peut également se rapprocher du brunch, très à la mode. Le petit-déjeuner anglo-saxon, sucré et salé, est une bonne base de brunch. Il est composé de saucisses, bacon et œufs-brouillés ou au plat et de pancakes, gaufres ou toasts semblent devenir universel. Le café, thé et jus de fruits sont également souvent au rendez-vous. 

Mais chaque pays possède ses spécificités. Antoine Besse revient sur certains petits-déjeuners des hémisphères nord et sud : Suède, Inde, Mexique, Liban, Japon. 

Tour du monde (non exhaustif) des petits-déjeuners

• USA

Les Américains sont adeptes des "Americanos" comme on pourrait les appeler en France : des cafés dilués dans beaucoup d'eau. Ils s'accompagnent de salé (bacon et œufs), de sucré (pancakes, waffles ou muffins) mais aussi de flocons d'avoine ou de mueslis. 

• Royaume-Uni

Chez les Anglais, on trouve les saucisses et la fameuse marmelade (confiture amère à l'orange). On y ajoute à l'envie des champignons, des beans (haricots) à la tomate et des galettes de pommes de terre. 

A noter que le Pays de Galles se tournera également vers des toasts au fromage.

Petit-déjeuner anglo-saxon traditionnel
Petit-déjeuner anglo-saxon traditionnel © Getty / istetiana

• Irlande

Le petit-déjeuner irlandais rejoint ses confrères anglo-saxon avec saucisses de porc, bacon, œufs brouillés ou au plat, avec le fameux et incontournable Irish soda bread, préparé traditionnellement dans les maisons irlandaises. Ce pain, facile à préparer est toasté et accompagné en général de beurre. 

Australie

L'avocat est souvent à l'honneur, servi sur du pain avec du citron, de la tomate et de la feta, ou du fromage halloumi. Les Australiens sont très friands de la Végémite (pâte à tartiner à base de levure de bière, mangée notamment en Australie). 

• Pologne

Le petit-déjeuner polonais par exemple s'inspire de l'anglo-saxon en y ajoutant de la verdure. 

• Grèce

En Europe, les Grecs se tournent vers plus de produits laitiers : pain, miel, confiture, yaourt à base de lait de chèvre sur lequel on verse du miel. On y côtoie également des tapisseries traditionnelles grecques, telles que la bogatsa, ou un mix entre charcuteries et fromages. 

• Turquie

On trouve de café turc, du pain grillé, du beurre avec de la confiture d'abricots, de confitures de cerises et de cașcaval (fromage de brebis).

• Hollande 

On trouve un gâteau aux pommes traditionnels, arrosés d'un sirop noir appelé "stroop". 

• Allemagne

Les Allemands optent pour le salé avec de la charcuterie et du fromage, accompagné de pain complet et d’œufs. 

Petit-déjeuner allemand
Petit-déjeuner allemand © Getty / grandriver

• Espagne

On trouve la tortilla (omelette avec des pommes de terres, quelques fois agrémenté de poivrons ou d'herbes), de bocadillos de jamon (sandwichs au jambon), de pan con tomate (pain beurré à la tomate). Typiques, on peut trouver, lors des grands jours, des churros à tremper dans du chocolat chaud (plus crémeux et plus concentré que notre chocolat chaud). 

• Suède

On trouve une galette de pâte, frite avec de la confiture de fruits.

• Japon

Au-delà de nos habitudes européennes, le petit-déjeuner japonais se tourne exclusivement vers le salé : accompagné de thé vert, on y mange un bol de riz, de la soupe miso, du poisson grillé et des légumes marinés, une omelette, du tofu et du natto (haricots de soja fermentés). 

Petit-déjeuner japonais
Petit-déjeuner japonais © Getty / Sango Kazuyoshi / EyeEm

• Hawaï

On se nourrit de fruits locaux. 

• Maroc

Le petit-déjeuner marocain mise sur les spécialités de pains très variés ou d'une galette de semoule appelées "baghir", agrémentés de beurre, de fromage et de confitures. 

• Egypte 

On se tourne vers un plan consistant fait de fèves cuisinées avec du cumin et du citron, appelé "foul". Il peut être accompagné de pain plat, appelé "baladi", d’œufs, et de taameya, des beignets de fèves. 

• Ghana

On peut trouver des petits déjeuners rapides et simples avec du pain de mie et de l'omelette, ou alors un waakye, souvent vendu dans la rue, qui est un plat avec du riz, des haricots, accompagné de poisson, de bananes plantain frites, et de crudités. 

Aller plus loin

🎧 ÉCOUTER

📖 LIRE :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.