Le metteur en scène portugais est le premier étranger à prendre les commandes du festival d’Avignon. Il présente sa dernière création en ce moment au Palais des Papes.

Le metteur en scène Tiago Rodrigues, lors de l'annonce de sa nomination le 5 juillet 2021 à Avignon.
Le metteur en scène Tiago Rodrigues, lors de l'annonce de sa nomination le 5 juillet 2021 à Avignon. © AFP / Nicolas Tucat

Tiago Rodrigues aura-t-il une pression particulière au moment de présenter sa nouvelle création ce lundi soir dans la Cour d'honneur du Palais des Papes ? Tout juste nommé directeur du festival d'Avignon, le Portugais de 44 ans assistera à sa pièce La Cerisaie de Tchekov, avec l’actrice Isabelle Huppert en tête d’affiche. Tiago Rodrigues a convaincu le jury et la ministre de la Culture Roseline Bachelot. L’annonce a été faite ce lundi midi. Il deviendra le septième directeur du festival depuis sa création il y a plus de 70 ans, et le troisième artiste à sa tête, après son fondateur Jean Vilar et Olivier Py, en place depuis 2013.  

Prise en main en 2023 

La transition avec son prédécesseur se fera en douceur. Il portera la programmation de l’édition 2023 du festival. “C'est le plus beau festival de théâtre au monde, c'est une aventure à laquelle je vous promets que je vais consacrer toutes mes énergies, essayant de contribuer à cette grande fête de la liberté artistique et de la démocratisation culturelle” a clamé le futur président. 

Tiago Rodrigues est francophone et connaît bien la France. Ses pièces sont un triomphe quand il joue dans l’Hexagone. En 2014, il se fait connaître avec By Heart. Il est le seul acteur sur scène et il invite des spectateurs à le rejoindre. Ensemble, ils vont apprendre et réciter des sonnets de Shakespeare. Il connaît la consécration avec deux pièces au festival d’Avignon, avec Antoine et Cléopâtre en 2015 et Sopro en 2017. Dans cette dernière, il rend hommage à un métier en voie de disparition, les souffleurs, mémoire des dialogues

Théâtre, cinéma, télévision, un touche-à-tout 

Tiago Rodrigues est tout aussi doué pour écrire des scénarios de films et de séries, pour la chaîne portugaise RTP2. Il donne également des cours de théâtre, en Suisse et en Belgique. Sur France Culture, il déclare tout son amour pour le théâtre

Le théâtre n’est pas seulement mon métier, c’est une urgence, un désir, une nécessité quotidienne de ma vie. C’est le monde que j’ai choisi, même si, au début, je n’étais pas considéré comme quelqu’un qui avait un avenir dans le théâtre. (...) Le théâtre me tolère de plus en plus.

Premier pas au théâtre à sept ans 

Sa mère était médecin, son père journaliste communiste. Tiago Rodrigues est né trois ans après la révolution des Œillets, actant la fin de la dictature de Salazar. Le metteur en scène a évoqué sa famille après l’annonce de sa nomination ce lundi : “Je voudrais remercier la France, pays d'accueil, société diverse et ouverte, qui accueille et a accueilli tellement de migrants et d'exilés, tellement de Portugais, notamment mon père, qui s'est échappé de la dictature au Portugal.” 

Le futur patron du festival d’Avignon va donc laisser son siège de directeur du Théâtre national Dona Maria II de Lisbonne, l’équivalent portugais de notre Comédie française. Sur Twitter, le ministère de la Culture portugais se réjouit de cette nomination. C’est un "ambassadeur de la Culture contre la haine et l'intolérance" explique Graça Fonseca. "Sa nomination à la direction du Festival d'Avignon reflète également la visibilité croissante, l'affirmation qualitative et la reconnaissance des arts portugais à l'international."