Après "Nip/Tuck", "American Horror Story", "The Politician" ou encore "Hollywood", le showrunner américain Ryan Murphy est de retour avec la série "Ratched". Une création pour Netflix qui invente un passé à la sombre terrifiante infirmière de "Vol au dessus d’un nid de coucou".

Sarah Paulson incarne la glaçante infirmière Mildred Ratched.
Sarah Paulson incarne la glaçante infirmière Mildred Ratched. © Netflix

En convoquant Mildred Ratched, l’infirmière sadique du film multi-oscarisé de Milos Forman, "Vol au-dessus d'un nid de coucou", Ryan Murphy nous entraîne dans un univers ultraviolent : un hôpital psychiatrique de Californie. En cette fin des années 40 (la série débute en 1947), troubles de la personnalité, violence et homosexualité se soignent à coup de lobotomies et de trépanations, avec jets d’hémoglobine garantis.  

Maison de fous

C’est dans cet hôpital que Mildred Ratched parvient à se faire embaucher. Une femme manipulatrice et glaçante à laquelle le créateur d’ "American Horror Story" invente une enfance à la Dickens et des traumatismes de guerre pour expliquer sa perversité.

De cette maison de fous aux allures de palace art déco où elle évolue, dirigée par un médecin accro aux drogues et une infirmière en chef érotomane (formidable Judy Davis), Ryan Murphy fait l’endroit idéal pour questionner une fois de plus la notion de normalité et pointer du doigt une société américaine violente et hypocrite. Le tout dans cette esthétique flamboyante dont le réalisateur a fait sa signature.  

Sarah Paulson et Sharon Stone

Son actrice fétiche Sarah Paulson, récompensée d’un Emmy Award et d’un Golden Globe pour son interprétation de la procureur Marcia Clark dans "The People vs O.J. Simpson", trouve dans Mildred Ratched  son rôle le plus complexe et terrifiant. On y croise aussi Cynthia Nixon ("Sex and The City") en attachée de presse lesbienne auprès d’un gouverneur libidineux. Quant à Sharon Stone, relookée en Cruella assoiffée de vengeance, qui déambule un singe sur l’épaule, elle est tout simplement sublime.

Loin de "Vol au dessus d’un nid de coucou" pas vraiment flatteur, voire franchement dénigrant dans sa représentation des femmes, dans  "Ratched", ce sont elles qui prennent le pouvoir. Attention, ça va saigner.

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.