Franck Riester a été nommé ministre de la Culture à la place de Françoise Nyssen. Riester, 44 ans, ancien cadre des Républicains, devenu soutien "constructif" de la majorité après l'élection d'Emmanuel Macron, est le chef de file du parti Agir.

Franck Riester est nommé ministre de la Culture et de la Communication
Franck Riester est nommé ministre de la Culture et de la Communication © AFP / Joel Saget

Un profil numérique et audiovisuel pour le ministère de la culture

Contrairement à Françoise Nyssen qui le précède rue de Valois, Franck Riester n'est pas un homme de culture. C'est un politique qui a travaillé sur les questions numériques, et sur la fusion des sociétés publiques de l'audiovisuel. 

Franck Riester a eu l’occasion en 2011 de remettre un rapport sur la création musicale et la diversité à l’ère numérique, en collaboration avec Alain Chamfort et Daniel Colling. 

Il préconisait la création d’un Centre national de la musique pour notamment rationaliser les dispositifs d’aides existants. Il pronait alors l’instauration d’une taxe pour financer les aides à la musique. 

Membre de la commission des affaires culturelles à l'Assemblée Nationale, il a fortement pris position en faveur d'un rassemblement des sociétés de l'audiovisuel public en un groupe unique, dès la rentrée 2015.  "Une BBC à la française" est son leit-motiv. Il s'est aussi prononcé pour la nommination des PDG de l'audiovisuel public par leur conseil d'administration et non par le Président de la République ou le CSA.  Par ailleurs, il plaide pour un élargissement de la redevance et la suppression de la publicité sur les antennes publiques. 

Progressiste sur les questions de société

Franck Riester a marqué les esprits avec un discours à l’Assemblée Nationale en faveur du Mariage pour Tous. En janvier 2013, il était  l'un des deux députés UMP, avec Benoist Apparu, à annoncer son vote pour un projet du gouvernement socialiste de l’époque. Il a été l’un des premiers élus à droite à fait part de son homosexualité. Il s'est aussi prononcé en faveur de la PMA, procréation médicalement assistée. 

Ancien maire de Coulommiers, ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy, et ancien secrétaire général adjoint de l’UMP, Franck Riester était député et co-président du groupe Les Républicains constructifs, UDI et indépendants.  Il avait été exclu de Les Républicains, car jugé trop critique envers sa famille politique. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.