C'est peu dire que c'était un peu la pagaille au centre de Paris ce jeudi matin.La raison : deux tableaux de Rembrandt qui font leur entrée au Louvre.

Rappel des faits Il y a quelques mois, la famille Rothschild prend contact avec le Louvre pour proposer au musée deux tableaux du peintre néerlandais. Il s'agit des portraits de Maerten Soolmans et de Oopjen Coppit, son épouse. Deux tableaux peu connus et surtout peu vus. la dernière fois c'était en 1956 lors d'une exposition organisée par les musées d'Amsterdam et de Rotterdam. Les Rothschild en demandent 160 millions. C'est cher ! C'est en tout cas, selon les experts, au-dessus des prix du marché. Le président du Louvre propose alors au Rijksmuseum d'Amsterdam de "partager les frais". Après discussions, il est décidé que chaque musée fera l’acquisition d’un des deux tableaux et que les œuvres seront exposées toujours ensemble, de manière alternée, dans les deux musées les plus renommés et les plus visités d’Europe, le Rijksmuseum et le Louvre.On se tape dans la main, Fleur Pellerin et son homologue néerlandais se fendent d'une lettre et l'affaire est conclue en septembre dernier.

Epilogue Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas sont à Paris pour une visite d’État au cours de laquelle ils ont "inauguré", en compagnie du Président de la République, les deux tableaux.Qui dit visite d'état dit "grande pompe" : Garde Républicaine, remontée des Champs-Élysées, rues barrées, déviations, embouteillages... et un joyeux bordel dans la capitale ce matin.

Bref ! Kyan Khojandi n'est jamais arrivé jusqu'aux studios de France Inter.

►►► POUR ALLER + LOIN | Boomerang avec Kyan Khojandi ... au téléphone

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.