Le nouveau musée de l'IMA a obtenu en janvier 2011 l'appellation musée de France décernée par le ministère de la Culture et de la Communication.

Un musée vivant du Monde Arabe

C'est le 21 février à l'ocasion de son 25ème anniversaire que l'IMA ouvre les portes de son nouveau musée, un musée entièrement nouveau, proposant une vision globale, sensible et intégrée de l'aire géographique constituée par les 22 pays arabes cofondateurs de l'IMA.

Le propos est d'aller à la rencontre des hommes et de la société en suivant non poinrt une approche chronologique classique, mais un parcous promenade ordonné par thèmes . Celui-ci intègre passé et présent, et englobe le monde arabe dans ses dimensions culturelle, religieuse, sociale et anthropologique, ainsi que dans le regard qu'il porte sur lui-même à travers ses créateurs contemporains.

IMA
IMA © NKB Architectes & Associés / / Roberto Ostinelli studio di architettura

Les regards croisés des scientiques de disciplines différentes - archéologues, historiens, historiens des religions, anthropologues, linguistes, historiens d'art, philosophes - ont contribué à dresser un tableau introductif et synthétique du monde arabe, en rendant compte de ses multiples facettes, illustrés notamment, par les dépôts importants d'oeuvres d'art consentis par des musées de pays arabes - musées de Damas, d'Alep, le Lattaquié, d'Amman, de Tunis, de Kairouan, de Manama -, des institutions françaiese - le Louvre, Le quai branly, la BNF, l'IREMAM -, des collectionneurs privés du monde arabe, ainsi que des églises et couvents di Moyen-Orient.

Le parcours de l’IMA

Situé au cœur du bâtiment, le parcours se déploie sur quatre niveaux, à partir du 7ème étage pour s’achever au 4ème . Il suit le fil d’une histoire que l’on narre, à travers cinq thèmes que l’on a patiemment tissé en y ajustant les couleurs, les matières, les motifs, à la manière des conteurs, des historiens et des poètes du monde arabe :Niveaux 7 et 6 THEME I Les Arabies, berceau d’un patrimoine communNiveau 6 THEME II Sacré et figures du divin

Niveau 5 Mezzanine dédiée aux expositions-dossiersNiveau 4 THEME III Les villesTHEME IV L’expression de la beautéTHEME V Un temps de vivre

IMA
IMA © NKB Architectes & Associés / / Roberto Ostinelli studio di architettura

L’expression « monde arabe » renvoie à des territoires immenses marqués par une grande diversité de civilisations.Aujourd’hui, vingt-deux États se définissent comme arabes, partageant un certain nombre de traits culturels.

C’est dans la péninsule Arabique que ce sont élaborés lentement les premiers éléments de la culture arabe au Ier millénaire av. J.-C. jusqu’à l’émergence, au IIIe siècle, d’une identité arabe alors principalement fondée sur la langue.Après l’apparition de l’islam, au VIIe siècle, et sa diffusion au-delà de la péninsule Arabique, la langue et l’écriture arabes ont été diversement adoptées par les populations.

IMA
IMA © NKB Architectes & Associés / / Roberto Ostinelli studio di architettura

La pratique de l’arabe n’a pas toujours signifié l’arabisation des populations. Dans cette aire si vaste, on parle également des langues autochtones comme l’araméen, l’amazigh (ou berbère), le kurde… qui véhiculent des catégories de pensée, des valeurs, des représentations et des imaginaires ancrés dans des temps, des espaces, des événements fondateurs variés. Enfin, on pratique différentes religions, apparues avant l’islam, principalement juive et chrétienne.« L’arabité » est ainsi une identité moderne complexe à facettes multiples, chacune marquée par l’arrière plan socioculturel, historique et politique des diverses régions concernées.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.