LVMH va investir 158 millions d'euros pour un nouveau lieu "dédié aux métiers d’art" dans l'ancien musée des arts et traditions populaires, fermé depuis 2005.

La future maison LVMH ouvrira ses portes en 2020.
La future maison LVMH ouvrira ses portes en 2020. © Cyrille Thomas

Baptisée Maison LVMH – Arts, Talents, Patrimoine, la nouvelle institution abritera une académie des métiers d’art et des savoirs-faire français"dans la lignée de la vocation initiale du musée des arts et traditions populaires" indiquent LVMH et la mairie de Paris, dans un communiqué conjoint. L'objectif étant de faire découvrir ces métiers à un large public, notamment aux jeunes, afin de susciter des vocations.

LVMH va donc investir 158 millions d'euros dans un bâtiment qui se trouve par hasard près de la Fondation Vuitton, dans le bois de Boulogne. Fermé depuis 2005, l'ancien MATP va prendre un sacré coup de jeune. Le bâtiment conçu par Jean Dubuisson dans les années 1970 sera réhabilité et transformé par l'architecte américain Frank Gehry, déjà concepteur du vaisseau futuriste de la Fondation Vuitton.

1975 - 2005 : les ATP

Le musée national des arts et traditions populaires (ATP), deux semaines avant sa fermeture le 5 septembre 2005.
Le musée national des arts et traditions populaires (ATP), deux semaines avant sa fermeture le 5 septembre 2005. © Maxppp / Gregory Boissy

Le premier musée consacré à la France populaire date en fait de 1937. On lui fait une place au palais du Trocadéro puis dans les sous-sols du musée des monuments français. Mais les collections s’agrandissent et, très vite, elles se trouvent à l'étroit. "Le Louvre du peuple" s'installe alors définitivement au jardin d'acclimatation du bois de Boulogne. Il reste presque exclusivement consacré à la France rurale et agricole, quelques expositions temporaires se tournent toutefois vers la culture contemporaine.

Après avoir atteint les 200 000 visiteurs par an dans les années 1970, la fréquentation des ATP décline pour atteindre les 20 000 lors de sa dernière année d’ouverture au public. Ce qui peut s'expliquer par son éloignement géographique du centre de Paris.

Les collections sont passées du MNTAP au MuCEM, de Paris à Marseille.
Les collections sont passées du MNTAP au MuCEM, de Paris à Marseille. © capture d'écran

2013 : déménagement au MuCEM

Le MuCEM, construit sur les cendres du MNATP.
Le MuCEM, construit sur les cendres du MNATP. © Getty / AGF

Dès 2002, les ATP ont pour projet d'ouvrir une antenne à Marseille et de devenir un musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée. Le musée parisien ferme ses portes en septembre 2005, son descendant marseillais ouvre en juin 2013. Les collections du MuCEM sont donc principalement constituées à partir de celles de l'ancien MNATP, mais également d'œuvres provenant d'autres musées nationaux.

Pendant ce temps, des artistes comme Pierre Huygues ou Pierre-Yves Brunaud s'inspirent de ce MNATP vide.

Horizon 2020 : ouverture de la maison LVMH

La maquette de la future maison LVMH.
La maquette de la future maison LVMH. © Gehry Partners

Les travaux commenceront en janvier 2018. "Après une phase de travaux d’une durée de deux à trois ans", entièrement financés par LVMH dans le cadre d'une convention d'occupation du domaine public d'une durée de 50 ans (150 000 €/an), la maison sera ouverte au public. Elle doit pouvoir accueillir des expositions, des concerts et des spectacles, mais aussi des ateliers d’artistes, un centre de documentation et un restaurant panoramique. La ville de Paris et LVMH souhaitent qu'elle soit "tout particulièrement tournée vers les publics scolaires et les jeunes des quartiers populaires, afin de leur faire découvrir ces métiers et la nécessité de pérenniser et de diffuser ces savoir-faire de haute qualité".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.