David Bowie, Michel Delpech, Hubert Mounier, Prince, George Michael... A l'heure des bilans de fin d'année, reconnaissons que la musique a payé un lourd tribut à l'année 2016.

Michel Delpech, David Bowie, Prince, Hubert Mounier et George Michael
Michel Delpech, David Bowie, Prince, Hubert Mounier et George Michael © Getty

Nous n'avons pas vraiment eu le temps de respirer.
À peine remis des disparitions de Lemmie Kilmister, le chanteur de Motörhead et de Natalie Cole dans les dernier jours de 2015, que l'on apprend le 2 janvier que Michel Delpech s'est éteint. Finalement, contrairement à ce qu’il chantait dans Quand j’étais chanteur, Michel Delpech n’a pas survécu à Mick Jagger.
► POUR ALLER + LOIN | Ma pauvre Cécile... Michel Delpech s'en est allé

Si la disparition du chanteur de Pour un flirt n'a pas été une surprise (on le savait malade depuis plusieurs mois), celle de David Bowie nous a cueillis.

Deux jours auparavant, à l'occasion de son 66e anniversaire, il annonçait la sortie de son nouvel album intitulé Black Star, le premier depuis dix ans.
David Bowie cultivait la discrétion. Son complice de toujours, Tony Visconti, avec qui il a travaillé sur la production de cet ultime opus, ignorait que le chanteur souffrait depuis plusieurs mois d'un cancer.
► POUR ALLER + LOIN | Dossier David Bowie

Quelques heures avant de s'éteindre il posait souriant devant l'objectif de Jimmy King

Il était l'étincelle, l'homme qui avait les idées

C'est ainsi que Don Henley parle de Glenn Frey en annonçant sa disparition le 18 janvier. En 1971, les deux hommes avaient fondé The Eagles. Un groupe à l'origine de nombreux tubes des années 1970, dont l'inoubliable Hotel California

Le mois de janvier fut marqué par trois autres décès : Paul Kanter et Signe Anderson, deux membres du groupe Jefferson Airplane, disparus tous les deux le 28 janvier. Et Colin Vearncombe, plus connu sous le nom de Black avec son tubissime Wonderful Life

Mourir en février quand on a écrit un tube planétaire qui s’appelle September, c'est presque une faute de goût.
Maurice White, leader et producteur d'Earth Wind and Fire disparaît à 74 ans. Depuis qu'on lui avait diagnostiqué la maladie de Parkinson au début des années 80, il avait arrêté les concerts, mais il restait le manager et l'âme du groupe.
► POUR ALLER + LOIN | Tubes and Co

Le mois de mars voit partir le cinquième Beatles et le fils de The Voice.
Assez peu connu en France, Frank Sinatra Jr n'a jamais vraiment réussi à sortir de l'ombre de son illustre père . On se souviendra qu'il a eu droit à la une des journaux en décembre 1963 lorsqu'il fut kidnappé, puis libéré deux jours plus tard après que son père ait payé une rançon.

George Martin n'est pas chanteur. mais il a de l'oreille. Il en faut pour imaginer que derrière ces quatre adolescents qu'il vient d'auditionner, ce 6 juin 1962, se cache le plus grand groupe de l'histoire de la pop anglaise.
► POUR ALLER + LOIN | Pop and Co

Les Beatles signent donc leur premier contrat d'enregistrement, mais Martin leur demande de changer de batteur. Ils font appel à leur ami Richard Starkey, alias Ringo Starr pour l’enregistrement de Love Me Do. George Martin ne se montre pas satisfait du jeu de Ringo non plus. Il engage le batteur de studio Andy White pour mettre le titre en boîte. Ce sera une des rares fois où l'on n'entendra pas Ringo sur une chanson des Beatles.

Parfois il neige en avril

Une déflagration.

Autodidacte perfectionniste, auteur, compositeur, multi-instrumentiste. Prince contrôlait tout. Dans les années 80, il s'était fait construire, près de Minneapolis, un immense complexe musical avec studios, ateliers de confection, ateliers de montage de vidéos, des salles de danse et une salle de répétition grande comme une arène de hockey.
C'est là, à Paisley Park, qu'il a été découvert sans vie, le 21 avril.
► POUR ALLER + LOIN | Prince, mort d'un "Love Symbol"

Sa carrière est l'une des plus denses dans l'univers de la pop, avec plus de trente albums studio en moins de quarante ans. Mais son plus gros succès commercial reste Purple Rain (20 millions d'exemplaires vendu à ce jour)

Trois autres disparitions ce printemps :
Papa Wemba, le roi de la rumba congolaise, Billy Paul, la voix de Me and Mrs Jones et Hubert Mounier, alias Cleet Boris et son look zazou, le chanteur de l'Affaire Louis Trio

L'été nous a laissés en paix.
L'automne ne nous a, en revanche, pas épargnés et nous a refait le coup de David Bowie.

J'ai récemment dit que j'étais prêt à mourir... je crois que j'ai exagéré. En fait, j'ai l'intention de vivre éternellement !

Voilà ce que déclarait Leonard Cohen, tout sourire lors d'un entretien sur France Inter en octobre, à l'occasion de la sortie de son dernier album. Un album enregistré, pour des raisons de santé, dans sa maison de Los Angeles.
Quinze jours après, Suzanne est orpheline.
► POUR ALLER + LOIN | Dossier Leonard Cohen

Peu de femmes, vous l'aurez remarqué, jusque là dans cette énumération.
Ça ne pouvait pas durer : 18 novembre, Sharon Jones, la diva soul, tire sa révérence.
► POUR ALLER + LOIN | La chanteuse de soul Sharon Jones est morte

La doyenne

Léo Marjane avait 104 ans. Sa voix chaude et envoûtante avait fait d'elle une vedette dans les années 30.
Se produisant régulièrement aux Etats-Unis, elle est une des rares chanteuses françaises à interpréter des adaptations d’œuvres de compositeurs américains.

Je peux dire que j’ai introduit le jazz en France

Pendant l’Occupation allemande, Marjane devient une des plus grandes vedettes de la France occupée. À la Libération, elle est poursuivie par les Comités d’épuration pour avoir chanté dans des établissements fréquentés par des officiers allemands. Elle est arrêtée et jugée, puis finalement acquittée, mais sa notoriété et son image sont durablement atteintes.

Last Christmas

Le titre était facile. Il a d'ailleurs été abondamment utilisé.

C'est l'histoire d'un jeune homme nommé Georgios Panayiotiou qui prend le nom de George Michael et forme un groupe, avec Andrew Ridgeley, qui lui apporte la richesse et la renommée mondiale.
On est dans les années 80. MTV explose. George Michael était fait pour MTV. Beau gosse à la voix de velours, il plaisait aussi bien aux filles qu'aux garçons. Et malgré un indéniable talent et ses 100 millions d'albums vendus, il n'a sans doute pas eu la carrière dont il rêvait.

Georges Michael est mort le jour de Noël.
Il avait 53 ans !

► POUR ALLER + LOIN | Retour sur la carrière de George Michael (clips et playlist)

Cette page aurait dû s’arrêter là et puis......

Cha-bada-bada

La musique était de Francis Lai, mais c'est lui qui avait signé les paroles et qui chantait avec Nicole Croisille.
Si Pierre Barouh a été acteur et chanteur, auteur et compositeur, il aimait surtout mettre en avant le talent des autres.
Il avait, il y a juste 50 ans, créé un label, baptisé Saravah, sur lequel il produisit, entre autre Jacques Higelin ou Brigitte Fontaine.
► POUR ALLER + LOIN | Retour en musique sur la carrière de Pierre Barouh et de son label Saravah.

Souhaitons nous pour 2017 de beaux moments d'émotion musicale sur France Inter, et d'ici là Je laisse le dernier mot à Madonna

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.