Homme de radio, Robert Arnaut est mort le 1er août 2013, à l'âge de 84 ans.

Robert Arnaut, journaliste, reporter, homme de radio, écrivain et conteur, a été producteur à France Inter et l’un des grands "raconteurs" de la radio.

Jean Garretto, Robert Arnaut, Claude Dominique
Jean Garretto, Robert Arnaut, Claude Dominique © Radio France/Roger Picard

Pour beaucoup c’était l’homme des Chroniques Sauvages. Le terrain avant tout, le reportage, dans sa chère Afrique mais aussi dans le couloir de la mort d’une prison américaine. Voyage physique, ou voyage érotico-littéraire avec Les Contes licencieux de Jean de la Fontaine, par exemple.

Cinquante ans de carrière à Radio France et une passion jamais démentie pour le « son » et toutes les façons de le faire vivre.

Le travail de Robert Arnaut a donc été mis à l’honneur par le site NouvOson qui présente deux aspects de sa production :

Le Robert Arnaut de 1997 et Le Singe-Soleil, promenade sonore dans la forêt des Abeilles, au cœur du Gabon, inexplorée.

Et une fiction, Un Cataclysme Sonore, prétexte à utiliser le maximum de possibilités offertes par les nouveaux outils disponibles à Radio France en 1995.

Les nouvelles technologies comme le Dolby Surround faisaient rêver les créateurs comme Robert Arnaud qui a marié pour l’occasion son amour pour le son et pour le théâtre.

Celui qui a fait le Conservatoire d’Art dramatique de Toulouse écrira plus de deux cents pièces radiophoniques et toute sa vie cherchera à démontrer que « la radio peut être aussi un art et que le son peut être supérieur à l’image ».

Sur France Inter, il débute dans l'émission L’Oreille en Coin pour laquelle il produit des reportages durant quinze ans. Vous pouvez retrouver ici l'émission du 7 décembre 2013 où furent rediffusées quelques pépites de cette émission-culte sur France Inter.

Il anime ensuite ses propres émissions : Balcon sur le Rêve, Le Cabaret de l'Absurde, Paroles d'hommes, Chroniques Sauvages durant plus de dix ans, de 1985 à 1996, puis Histoires Possibles et Impossibles jusqu'en juin 2006.

le griot blanc
le griot blanc © radio-france

Dès les années 1960, il sillonne l'Afrique, y passant parfois jusqu'à six mois par an, afin de collecter notamment les traditions orales et le bruit même du pays. Les rencontres sont souvent mémorables. Les enregistrements de celui qu'on surnomme le « griot blanc » ont été réunis par Thomas Baumgartner dans un coffret qui a été le coup de cœur de l'Académie Charles Cros. Une Afrique en radio. Archives de Robert Arnaut, le griot blanc. 1967-1995.

Robert Arnaud a également écrit plusieurs romans, biographies et récits historiques.

Pour en savoir plus sur Robert Arnaut, vous pouvez aussi consulter ce blog d'un auditeur amoureux de la radio Radio Fanch, la radio qui s'écrie…

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.