Le 25-26-27 août 2017, Rock-en-Seine enflammera le parc de Saint-Cloud pour la 15e année. Avec une affiche originale où se mêlent classiques et révélations.

Le groupe Franz Ferdinand sera en concert lors de cette édition 2017
Le groupe Franz Ferdinand sera en concert lors de cette édition 2017 © Alexander Matukhno

S'il y a bien un festival qu'il ne faut pas manquer cette année, c'est la quinzième édition de Rock-en-Seine. Un flirt de fin de vacances qui s'annonce nostalgique, éclectique aux embruns de grosses guitares électriques.

La programmation

Le pas de coté cette année, nous amène au domaine de Saint-Cloud. Que ce soit celle des Vieilles Charrues, des Francofolies, des Eurockéennes ou encore de Musilac, l'affiche est semblablement la même. Grand mal ces dernières années des grands festivals de musique, la copie conforme des artistes que l'on fera monter sur scène. Fini le tour des festivals de France où l'on découvrait une multitude d'artistes. L'année 2017, victime bien malgré elle de DJ Snake, Julien Doré, Kungs, Vianney et MHD.

Mais un petit village parisien résiste encore et toujours à l'envahisseur. Sur la scène de la Cascade, on propulse Rone. Seule occasion de l'été d'écouterle roi de la musique électronique. Si vous avez raté les rares concerts de The Kills en France l'an passé, ils seront sur la Grande Scène. Mais aussi le duo, devenu trio londonien The XX, qui a rempli en février dernier deux Zénith de Paris, les quinquas The Jesus And Mary Chain, les excellents écossais Franz Ferdinand, la reine du rock britannique PJ Harvey, ou encore les trop peu connus Band of Horses.

Des têtes d'affiches comme Flume, mêlées à des talents actuels, (Jain, Fakear, Deluxe, MØ, etc.) et à des plus petits tout aussi costauds : le multi-instrumentiste Ty Segall, les salles gosses de Black Lips ou le rappeur belge Roméo Elvis.

La der des der de notre Rock-en-Seine ?

Ce sera aussi, peut être, la dernière du festival tel qu'on l'a connu. Après s'être offert Les Inrockuptibles, Radio Nova et le label Rough Trade, Matthieu Pigasse a racheté Rock en Seine en mars dernier. Même si François Missonier rester le directeur de l’événement, Libération affirme que le banquier d'affaires a l'intention de céder des parts au promoteur américain AEG, l'un des plus gros opérateurs mondiaux des salles de spectacles. L'un de ses concurrents, Live Nation, vient entre autres, d'importer le Lollapalooza en France. Quid de l'avenir de Rock-en-Seine ? Les intéressés n'ont toujours pas commenté. Mais profitent toujours, des subventions de la collectivité.

Reste à sublimer cette édition, fidèle à l'esprit des allées boisées du domaine de Saint-Cloud. Une quinzième fête anniversaire célébrée par The Shoes, avec une Formule en mode fouille dans plus de trente ans de musique. Certainement embuée par le groupe Her, puisque le groupe rennais a décidé de maintenir son concert, malgré la mort il y a une dizaine de jour de l'un de ses membres fondateurs.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.