Le trio de l'Atelier reprend du service : Karen Déhais au montage, Fanny Bohuon qui réalise et moi-même (et la voix d'Aurélie Charon !) vous proposons chaque samedi de connaître des moments de création. La rencontre a lieu au moment où l'artiste cherche, tente, rate et recommence... Un moment parfois fragile où la parole, semble-t-il, n'est pas la même que celle, plus mécanique, de la période de promotion.

Samedi, Ludmila Mikaël, qui va jouer Jon Fosse au théâtre de lOeuvre, exprimera notamment l'angoisse qui la tenaille chaque jour, à l'heure du thé, et qui l'a éloignée si longtemps du théâtre.

Samedi dernier, l'éditeur Paul Otchakovsky Laurens témoignait de son amour de la littérature et répondait à la question : "à quoi sert la littérature?" de cette manière:

"La littérature sert à gêner, à embêter, à se remettre en question, à regarder le monde avec un autre œil, à modéliser la réalité et à retourner vers la réalité, avec ce modèle, voir s'il fonctionne. La littérature sert à déranger, à troubler, à mettre en cause les certitudes les convictions... Elle sert à dérailler".

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.