Affiche Regards de femmes
Affiche Regards de femmes © Radio France

Le salon du livre interroge la place de la femme dans la littérature. Parmi les réponses proposées, une exposition "Regards de femmes" s'intéresse aux auteures féminines dans la bande dessinée.

La place des femmes dans le 9ème a évolué. Longtemps peu représentées parmi les auteurs, souvent cantonnées à un travail de coloriste, elles sont de plus en plus nombreuses à devenir dessinatrices (entre 20 et 30% des auteurs BD). Conséquence de cette évolution, les personnages féminins proposés par la bande dessinée s’affranchissent des clichés. L'exposition thématique présente les regards d'auteures sur les hommes, l'amour, les adolescents, les riches, et l'humour.

En BD, la femme est plus auteure, elle se met plus en scène que les hommes

Florence Cestac au Salon du livre
Florence Cestac au Salon du livre © AD/France Inter

Florence Cestac , auteur du Démon de midi reconnaît qu'à ses débuts, le milieu de la BD était très masculin, mais pas misogyne, et plutôt sympathique. Comme les femmes étaient rares, on les regardait un peu comme des OVNI. Elle a fait un album sur l'avortement avec Tonino Benacquista, Des salopes et des anges, pour témoigner d'accident de la vie propre aux femmes.

Pour Florence Cestac, Les femmes parlent plus du réel.

Marion Montaigne, l'une des auteures de BD présentées ici ne pense pas qu'il y ait des sujets féminins. Elle n'est pas tournée vers l'intime.

Marion Montaigne au salon du livre
Marion Montaigne au salon du livre © France Inter / AD

On fait comme les hommes, on raconte ce que l'on a à raconter, et c'est après que l'on nous classe en tant que femme

Philippe Osterman, directeur général délégué de la société d'édition Dargaud , rappelle que les BD étaient régies par les lois sur la littérature jeunesse , très restrictives.

Auparavant, les filles ne trouvaient pas dans la BD des moyens de rêver

La jeune fille en Dior - A. Goeztinger
La jeune fille en Dior - A. Goeztinger © Dargaud
Puis la BD s'est ouverte, avec l'arrivée d'héroïnes féminines commeLaureline , avec Valérian. Les femmes ont commencé à lire ce genre de livres et ont eu envie d'en écrire. Mais pour Philippe Osterman, il n'y a pas de regard proprement féminin, mais plutôt des thèmes traités avec des personnalité très variées.

Les frustrés - j'élève mon enfant - Florence Cestac
Les frustrés - j'élève mon enfant - Florence Cestac © Dargaud

Ces dernières années, les livres les plus lus par les femmes ont été écrits par des hommes : Joann Sfar et Manu Larcenet

Philippe Osterman détaille les sujets abordés par les femmes, et ceux qui leur plaisent :

Regards de Femmes" présente des planches originales de :

Un petit goût de noisette - Vanyda
Un petit goût de noisette - Vanyda © Dargaud

Tranches napolitaines - Anne Simon
Tranches napolitaines - Anne Simon © Dargaud

Regards de femmes - Stand V14 et sur le même sujet : une masterclass sur les femmes et la bande dessinée se déroulera sur la Grande scène dimanche 23 mars de 12h30 à 13h30.

ALLER + LOIN :

Salon du livre 2014
Salon du livre 2014 © radio-france

Sur Franceinter.fr, au moment du Festival d’Angoulême, nous vous avions présenté Sur la ligne des dessinatrices, une sélection de jeunes auteures d’aujourd’hui : Chloé Cruchaudet, Isabelle Arsenault et Marion Fayolle.

ET AUSSI :

France Inter vous propose La balade littéraire de Douglas Kennedy

Une rencontre avec Philippe Delerm, il dévoile son prochain livre Elle marchait sur un fil

Oxmo Puccino, ses tweets, sa poésie

Un hommage au grand écrivain argentin Julio Cortázar dont c'est le centenaire de la naissance.

L'écrivaine Elsa Osorio, dans l'Attrape-Livres

es Argentins présents, et les absents : Entretien avec Laura Alcoba et César Aira

Une Argentine célèbre : Mafalda

En BD, existe-t-il un regard féminin ? notre reportage sur l'exposition "Regards de femmes"

Sempé qui croque le milieu littéraire au salon du livre

Et une journée au salon du livre

Mots-clés :
Articles liés
Culture
Max Gallo est décédé
19 juillet 2017
Culture
Fregula sarda
18 juillet 2017
Culture
Pardulas
18 juillet 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.