Au cinéma, Eva Green se met dans la peau d'une astronaute qui part en mission pendant un an, dans “Proxima” (d'Alice Winocour). Il y a tout juste un mois, deux Américaines effectuaient la toute première opération de maintenance dans l'espace 100% féminine ! L'occasion de revenir sur ces femmes qui ont fait l'espace.

Margaret Hamilton, ingénieure du programme Apollo, grâce à qui on doit les logiciels de navigation et d'alunissage du module lunaire.
Margaret Hamilton, ingénieure du programme Apollo, grâce à qui on doit les logiciels de navigation et d'alunissage du module lunaire. © NASA

Pour son 3ème film, Alice Winocour met en scène une femme astronaute qui se prépare pour une mission d’un an dans l’espace. Elle est venue au micro d’Augustin Trapenard parler de ce nouveau long-métrage Proxima, qui sort le 27 novembre et où le rôle principal est joué par Eva Green… Hasard du calendrier, ce 18 octobre, la toute 1ère sortie extravéhiculaire entièrement féminine a eu lieu ! Une première dans l'Histoire de l'exploration spatiale... L’occasion pour nous de revenir sur la place des femmes dans la conquête de l'espace.

Comme dans le film d’Alice Winocour - où le personnage principal est la seule femme de l’équipage - les femmes sont minoritaires dans le domaine spatial. La plupart des équipes sont exclusivement composées d’hommes, et lorsque la mixité est présente, la parité n’est jamais de pair. Les chiffres parlent pour eux-mêmes :

560 hommes sont déjà allés dans l’espace, contre seulement62 femmes. La part des femmes dans l’exploration spatiale représente donc moins de 11%...

Margaret Hamilton, la femme qui a fait atterrir l'Homme sur la Lune

Et pourtant sans l’existence d’une seule femme, Neil Armstrong n’aurait jamais posé le pied sur la Lune le 21 juillet 1969. Cette femme, dont le nom est tombé dans l’oubli mais dont le rôle a pourtant été déterminant dans la conquête de la Lune… ce n’est pas l’épouse de Neil Armstrong… c’est Margaret Hamilton. Mathématicienne, informaticienne, ingénieure, c’est elle qui a conçu les logiciels de navigation et d’alunissage du programme Apollo. Soit des logiciels qui étaient directement embarqués dans les navettes, et sans qui le module lunaire de la mission Apollo 11 – “Eagle” – n’aurait jamais pu atterrir sur notre astre de la nuit.

Les pionnières de l'exploration spatiale

Margaret Hamilton a œuvré à la conquête de la Lune – enfin disons les choses : son rôle a été capital – toutefois, elle n'a jamais volé dans l'espace. D'autres femmes en revanche l'ont fait et ont été déterminantes dans l'évolution de la recherche spatiale. Leurs noms n'ont pas fait date mais c'est une maladresse que nous allons réparer aujourd'hui :

  • Valentina Terechkova : la toute 1ère femme à se rendre dans l'espace
La cosmonaute russe Valentina Terechkova, 1ère femme dans l'espace (en 1963), en entraînement dans un simulateur du vaisseau Vostok.
La cosmonaute russe Valentina Terechkova, 1ère femme dans l'espace (en 1963), en entraînement dans un simulateur du vaisseau Vostok. © AFP / Sputnik

La toute première femme au monde à s'envoler pour l'espace est russe. Elle part en mission deux ans après son compatriote Youri Gagarine (mission Vostok 1, le 12 avril 1961). Valentina Terechkova n'avait aucune formation scientifique mais avait été choisie parmi quelques 400 candidates, pour illustrer l'ascension sociale et l'égalité des sexes dans l'URSS. Sa navette Vostok 6 décolla le 16 juin 1963 et elle resta 2 jours et 22 heures en orbite autour de la Terre. Encore aujourd'hui c'est la seule femme à avoir effectué une mission en solitaire dans l'espace. 

  • Svetlana Savitskaïa : la toute 1ère femme à effectuer une sortie extravéhiculaire
Svetlana Savitskaïa, 2ème femme dans l'espace et 2ème cosmonaute russe, dans la capsule du vaisseau Soyouz T-7 (en août 1982)
Svetlana Savitskaïa, 2ème femme dans l'espace et 2ème cosmonaute russe, dans la capsule du vaisseau Soyouz T-7 (en août 1982) © Getty / Sovfoto/Universal Images Group

Deuxième femme au monde à aller dans l'espace, et deuxième cosmonaute féminine russe, Svetlana Savitskaïa. De métier pilote de l'armée de l'air soviétique de métier, elle participe à la mission Soyouz T-7 en 1982. Cette fois-ci, ce n'est plus une mission solitaire, mais un équipage en trio dont elle est la seule femme. Mais aussi et surtout, 21 ans après la 1ère femme dans l'espace, Svetlana Savitskaïa devient la toute 1ère femme à effectuer une EVA, une sortie extravéhiculaire : en 1984, à l’occasion de son deuxième vol spatial, la mission Soyouz T-12).

  • Sally Ride : 1ère Américaine dans l'espace
Sally Ride, 1ère américaine dans l'espace, en train de communiquer avec le centre de contrôle, pendant son séjour de six jours dans l'espace, à bord de la navette Challenger (1983).
Sally Ride, 1ère américaine dans l'espace, en train de communiquer avec le centre de contrôle, pendant son séjour de six jours dans l'espace, à bord de la navette Challenger (1983). © AFP / NASA / THE NATIONAL ARCHIVES

Place maintenant à la toute 1ère Américaine de l'Histoire des vols spatiaux : Sally Ride. Diplômée en physique et astrophysicienne, elle saisit une opportunité en 1977, année où la NASA a décidé d'ouvrir pour la première fois son programme de recrutement à des candidatures féminines, pour poser la sienne. Retenue, Sally Ride quitte l'atmosphère en 1983 à bord de la navette Challenger, avec quatre autres astronautes. Elle passe 350 heures dans l'espace, mais à l'époque la presse américaine titra sur des angles plutôt sexistes : les femmes sont-elles aptes à vivre dans l’espace ? comment peuvent-elles survivre dans un milieu dominé par les hommes ? comment font-elles pour aller aux toilettes et coiffer leurs cheveux ? De retour sur Terre, Sally Ride refusa d'ailleurs de participer à la grande émission du moment The Tonight Show de Johnny Carson, car elle le trouvait trop machiste. Et elle créa la société Sally Ride Science, pour encourager les jeunes filles à embrasser des carrières scientifiques.

  • Eileen Collins : 1ère femme à piloter une navette spatiale
Eileen Collins, astronaute américaine et toute 1ère femme à piloter une navette spatiale : la navette Discovery en 1995, dans le cadre de la toute première mission de coopération spatiale russo-américaine.
Eileen Collins, astronaute américaine et toute 1ère femme à piloter une navette spatiale : la navette Discovery en 1995, dans le cadre de la toute première mission de coopération spatiale russo-américaine. © AFP / NASA VIDEO

Autre Américaine, c'est Eilenn Collins : pilote de l'US Air Force de son état, elle rejoint la NASA en 1991 et devient la toute 1ère femme commandante de vaisseau spatial. En 1995 c'est elle qui pilote la navette Discovery : une mission de taille puisqu’elle devait amarrer la navette américaine à la station spatiale russe Mir, marquant ainsi la toute première coopération spatiale russo-américaine : le programme Shuttle-Mir (enterrant la guerre froide par la même occasion).

  • Claudie Haigneré : 1ère et unique Française à être allée dans l'espace
Claudie Haigneré, 1ère française dans l'espace – et encore unique à ce jour – revenant d'un vol spatial de sur l'ISS (International Space Station) en 2001.
Claudie Haigneré, 1ère française dans l'espace – et encore unique à ce jour – revenant d'un vol spatial de sur l'ISS (International Space Station) en 2001. © Getty

Et la toute première Française – et encore unique à ce jour – à avoir volé dans l'espace. En 1996 elle participe à une mission franco-russe et réalise pendant 16 jours quantité d'expériences scientifiques au bord de la station Mir. Puis en 2001 elle est la toute première Française à s'envoler pour l'ISS, la Station Spatiale Internationale.

  • Sunita Williams : la record-woman de l'espace
Sunita Williams, astronaute américaine, à bord de la navette spatiale américaine Discovery, direction l'ISS en décembre 2006.
Sunita Williams, astronaute américaine, à bord de la navette spatiale américaine Discovery, direction l'ISS en décembre 2006. © Getty / NASA

Nouvelle américaine, Sunita Williams a battu en une seule mission, Expédition 14 (sur l'ISS en 2006) trois records spatiaux pour les femmes astronautes. Avec 188 jours dans les étoiles elle a décroche le record du plus long séjour dans l'espace. Avec 4 sorties extravéhiculaires (EVA) elle a décroché le record du plus grand nombre de sorties dans l'espace. Et au cours de l'une de ces EVA (pour Extra-Vehicular Activity), elle a décroché le record du temps le plus long passé en sortie dans l'espace (29 heures et 17 minutes).

  • Peggy Whitson : 1ère femme à commander l'ISS
Peggy Whitson, astronaute américaine, 1ère commandante d'un équipage spatial et 1ère commandante de l'ISS en 2007. Elle y a refait une mission de 2016 à 2017 avec Thomas Pesquet et Oleg Novitskiy.
Peggy Whitson, astronaute américaine, 1ère commandante d'un équipage spatial et 1ère commandante de l'ISS en 2007. Elle y a refait une mission de 2016 à 2017 avec Thomas Pesquet et Oleg Novitskiy. © AFP / Stringer / Sputnik

Autre américaine, Peggy Whitson a explosé tous les records de sa collègue Sunita Williams – mais pas en une seule mission toutefois – et ses contributions dans l'Histoire de la recherche spatiale sont incroyablement nombreuses. Entre autres, elle a dirigé le volet scientifique du programme de coopération russo-américaine Shuttle-Mir (de 1992 à 1995), et elle fut la toute 1ère femme à commander un équipage spatial (pour la mission Expedition 16, qui se rendait sur l'ISS 2007) et par la même occasion la toute 1ère femme à commander la Station spatiale internationale. Elle devint par la suite Chef(fe) du Bureau des Astronautes en 2009, avant de quitter son poste pour redevenir une astronaute active. Et de 2016 à 2017 elle a ainsi participé à une nouvelle mission, Expédition 50, sur l'ISS, en compagnie de Thomas Pesquet et d'Oleg Novitskiy.

18 octobre 2019 : 1er binôme féminin dans l'espace

Dernièrement, une nouvelle avancée dans l'Histoire de l'exploration sociale et l'Histoire de l'égalité hommes-femmes a eu lieu : la toute 1ère sortie extravéhiculaire 100% féminine a eu lieu. C'était le vendredi 18 octobre 2019, avec deux astronautes américaines Christina Koch et Jessica Meir. Il s'agissait alors de la toute première fois depuis la création de la Station Spatiale Internationale, en 1998 qu'une opération de maintenance sur l'ISS était effectuée sans un seul homme aux manettes.  Une maintenance, en l’occurrence le remplacement de batteries électriques défectueuses, qui s'est bien évidemment déroulé avec succès !

Christina Koch et Jessica Meir : le 1er binôme féminin de l'espace !
Christina Koch et Jessica Meir : le 1er binôme féminin de l'espace ! © AFP / AFP PHOTO / NASA

2024 : une 1ère femme sur la Lune ?

La NASA prévoit de renvoyer des astronautes sur la Lune d'ici 2024 : le programme Artémis. La sélection de l'équipage n'est pas encore faîte mais malheureusement il n'est déjà prévu qu'une seule place pour une femme à bord (ou à la limite deux)... On est encore loin d'approcher la parité. Toutefois le binôme qui pourra fouler le sol lunaire sera mixte ! Nous aurons donc la toute 1ère femme à poser le pied sur la Lune en 2024 (soit plus d'un demi-siècle après le 1er homme).

🎧 ÉCOUTEZ - l'interview d'Alice Winocour dans Boomerang : elle y parle des recherches qu'elle a effectuées sur la place des femmes dans l'exploration spatiale, et plus globalement de la représentation des figures féminines fortes au cinéma !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.