Le son de cette moto pétaradante est identifiable en un quart de seconde : c'est la Harley Davidson de BB. Enfin presque. Ce son est sorti de la basse de Francis Darizcuren (dit Dariz) un soir d'enregistrement très particulier, qu'il a raconté à Rebecca Manzoni dans Pop N'Co

Brigitte Bardot lors de son show télévisé "Spécial Bardot"
Brigitte Bardot lors de son show télévisé "Spécial Bardot" © AFP / Jean Adda / INA

Cette histoire commence par la rencontre de deux timides. Gainsbourg a tout de même osé décrocher son téléphone pour proposer une chanson à Bardot. Elle a accepté et le voilà chez elle, devant son piano pour la lui faire écouter. Ils ont tous les deux raconté cette soirée, leur timidité, leurs silences, la bouteille de champagne, la magie qui opère. 

Quelques semaines plus tard, changement de décor : Studio Bagatelle, près des Champs Elysées. Ils sont cinq : Michel Colombier (l'arrangeur) aux claviers, Francis Darizcuren à la basse, Raymond Gimenez à la guitare et Jean-Claude Oliver, guitare aussi, mais surtout la cithare et André Arpino à la batterie.

A minuit, le titre est en boite. Les musiciens ont fait le job, mais sans imaginer une seule seconde que ce morceau, même avec Brigitte Bardot, pourrait faire le tour du monde. 

Pour nous, ce n'était pas du Wagner 

La journée a été longue, ils n'ont qu'une envie, rentrer se coucher. 

Pour accéder au studio qui était en sous-sol, il fallait emprunter un escalier se souvient Francis Darizcuren : "On a vu arriver une paire de cuissardes. C'était Brigitte qui sortait du studio où elle avait été prise en photo sur la Harley Davidson. La fameuse couverture du disque." 

BB et Gainsbourg débarquent en studio avec une caisse de 12 bouteilles de Château Haut-Brion : "il en avait déjà sifflé deux. Quand on a vu arriver Brigitte, évidemment, on était moins pressé de rentrer chez nous. Mais elle était tellement sympathique. Après quelques bouteilles. On avait oublié l'envie d'aller se coucher."

Il est 3 heures du matin. Tout le monde est un peu gris, lorsque Dariz, sa basse dans les mains, interpelle Gainsbourg : "Serge, je vais te faire la moto."

25 sec

Francis Darizcuren explique comment il a créé l'intro de Harley Davidson

Par France Inter

Les garçons ont donc fait une ultime prise : "Ça s'est décidé entre nous comme ça, d'y aller fraternellement là, en train de boire un coup." 

Aller plus loin

🎧   ÉCOUTEZ

📖   LIRE 

▶︎ ACTU