Le dessinateur Siné en mai 2010
Le dessinateur Siné en mai 2010 © MaxPPP

Le dessinateur et caricaturiste est mort à l'hôpital Bichat des suites d'une opération. Il avait 87 ans. De son vrai nom Maurice Sinet, cet ancien de Charlie Hebdo, débarqué en 2008 pour des propos antisémites, avait ensuite fondé son magazine “Sine Hebdo”.

Très malade depuis des années, équipé depuis des mois d’un respirateur qui ne le quittait jamais, Siné n’en continuait pas moins à dessiner et écrire des billets pour son magazine. A la veille d’une opération du poumon qui s’annonçait difficile, il avait adressé une lettre à ses lecteurs pour les remercier de leur soutien :

Alea jacta est, comme dirait ce connard de César !

Mais même gravement malade il avait encore dessiné lui-même la dernière couverture de Siné Mensuel et son dernier édito "Ca m'énerve grave"

Connu pour ses caricatures au vitriol et ses prises de position très clivantes

Maurice Siné c’était beaucoup de dessins et beaucoup de procès. Le nom de sa rubrique dans Charlie Hebdo Sine sème sa zone résume assez bien le personnage.

En 2014, sur TV5 Monde, Siné raconte, gourmand, son plaisir d'être "inclassable" et même de passer en procès .

Ca m'amusait tellement de prendre Verges comme avocat pour un petit dessins de riend du tout

27 ans à Charlie Hebdo avant d’en être renvoyé

C'est dans France dimanche en 52 que parait le premier dessin de Siné à qui sera décerné le Grand prix humour noir en 55. Entré à L’Express, il provoque rapidement un tollé avec ses position anticolonialiste durant la guerre d’Algérie. Il lance alors son propre journal Siné massacre. Puis L’enragé avant de rejoindre l'équipe de Charlie Hebdo en 1981. Il est accusé plusieurs fois par la Licra de propos antisémites et d’incitation à la haine raciale..

Figure historique de l'hebdomadaire, il en est pourtant écarté en 2008 par Philippe Val, après plus de 20 ans de collaboration, pour un article jugé antisémite visant Jean Sarkozy. Cette éviction fait s'affronter deux tendances dans les médias français, l'une prenant la défense de Siné, l'autre dénonçant ses propos comme étant antisémites. Philippe Val avait été accusé à l’époque de se servir de l’affaire pour régler des différents éditoriaux.

Siné avait cependant été relaxé par le tribunal correctionnel de Lyon, considérant qu'il avait usé de son droit à la satire, et avait fait condamner Charlie Hebdo pour préjudice moral et financier. Il avait utilisé le montant de ses pour lancer son propre magazine Siné Hebdo crée avec sa femme en 2008, un canard selon son expression qui ne respectait rien. Après Siné Hebdo ça avait été Siné Mensuel .en 2011, "le journal qui fait mal et ça fait du bien".

Banzaï !

Siné hebdo auquel avait participé toute une generation d’humoristes, aujourd’hui orphelins : Guy Bedos ou Benoit Delepine et Christophe Aleveque qui lui rend hommage

L'expression pleine et totale de la liberté et de la jeunesse

Grand amateur de jazz, Siné a illustré de nombreux livres sur le jazz, ainsi que des pochettes de disques. Il avait également fait quelques apparitions au cinéma, essentiellement dans films de Gustave Kervern et Benoît Delépine : Mammuth et Louise Michel..

Siné sera enterré au cimetière de Montmartre où le dessinateur et l’humoriste et réalisateur Benoît Delépine ont acheté une concession pour "reposer entre potes". La sépulture est surmontée d'un bronze représentant un cactus ayant lui-même la forme d’un doigt d’honneur. Sur le caveau une épitaphe a été gravée " Mourir ? Plutôt crever !"

Les réactions sur Twitter

[View the story "Mort de Siné : les réactions sur Twitter " on Storify]

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.