Spider-Man, Hulk, les X-Men et des dizaines d'autres super-héros de l'éditeur Marvel ont perdu l'un de leurs pères lundi soir : Stan Lee, l'un des rares scénaristes de comics à être devenu lui-même une sorte de rockstar, mais aussi une inspiration pour plusieurs générations de créateurs.

La légende des comics Stan Lee et le réalisateur et scénariste Kevin Smith
La légende des comics Stan Lee et le réalisateur et scénariste Kevin Smith © AFP / Tommaso Boddi / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

"Excelsior !" Le mot, inventé par Stan Lee lui-même pour signer les éditos qu'il rédigeait en marge des aventures de super-héros qu'il publiait chez son éditeur Marvel, a été largement repris dans la soirée par des millions de fans.

Car Stan Lee n'a pas connu le relatif anonymat souvent dévolu aux scénaristes de bandes dessinées (comme ses compères des débuts, Jack Kirby et Steve Ditko) : dans les films tirés des héros qu'il avait contribué à imaginer, le sympathique moustachu avait pris pour habitude d'apparaître régulièrement, comme Alfred Hitchcock en son temps.

Des "cameos" qui ont fait connaître son visage à plusieurs nouvelles générations de fans... Et un clin d’œil régulier à ceux qui l'étaient déjà bien avant la première apparition de Spider-Man au cinéma. Parmi eux, certains revendiquent d'avoir été largement inspirés par "Stan The Man", et d'autres sont mêmes ses enfants spirituels. En voici quelques-uns, plus ou moins étonnants...

Kevin Smith, le fan fiston

Réalisateur culte du cinéma indépendant américain (avec des films comme "Clerks" et "Dogma"), Kevin Smith n'a jamais caché être un fan de Stan Lee et de ses créations.

Un amour que le père de Spider-Man lui rendait bien, acceptant même d'apparaître en 1995 dans son propre rôle dans l'une de ses comédies, "Mallrats", bien avant l'avalanche d'apparitions du même genre que lui ont offertes ensuite les films Marvel. À l'inverse, Smith a ensuite été scénariste sur plusieurs aventures de Spider-Man et Daredevil.

Kevin Smith a été parmi les premiers à rendre un hommage détaillé et plus personnel à Stan Lee (sur Instagram), saluant "un roi bienveillant, souriant du haut de son trône éternel sur les générations d'imaginations qu'il a nourries et inspirées".

Mark Millar, le turbulent rejeton

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais pour beaucoup d'amateurs de comics, il est "le nouveau Stan Lee". Un surnom pas du tout usurpé, notamment car vous avez sans doute déjà vu passer des adaptations de ses œuvres au cinéma : "Wanted", "Kick-Ass", "Civil War", "Logan"... Mais un surnom qu'il récuse lui-même, assurant qu'il "ne peut y avoir qu'un Stan Lee".

De fait, Millar (48 ans) a surtout participé à bousculer le monde des super-héros tel qu'imaginé par Stan Lee, en lui préférant des personnages irrévérencieux et à la morale bien plus trouble que les originaux, dont il a aussi scénarisé nombre d'aventures (Marvel ayant confié ses héros à de nombreux créateurs différents au fil des décennies).

Un parti-pris qui réjouissait Stan Lee lui-même, puisqu'il lui envoyait régulièrement des encouragements, et qu'il est même celui qui l'a convaincu de quitter Marvel pour voler de ses propres ailes. "Je lui ai dit que j'adorais raconter les histoires de ses vieux personnages, et il m'a dit que la pop culture stagnait tant que de nouveaux n'étaient pas créés", raconte Mark Millar. "J'ai commencé Wanted dès le lendemain."

Hideo Kojima, l'enfant du bout du monde

Le créateur japonais de la série de jeux vidéo "Metal Gear Solid", légende dans son domaine, a lui aussi rendu un hommage ému à Stan Lee.

Surprenant ? Pas tant que ça. Lui-même fan du scénariste, Hideo Kojima a régulièrement développé dans ses jeux le même type de panthéon de super-héros étranges. La série "Metal Gear Sold" est ainsi connue pour ses boss rocambolesques, qui ne sont pas sans rappeler les personnages fous et mal intégrés à la société de Stan Lee. D'autant qu'ils ont tous des noms qui auraient pu faire de superbes couvertures de comic-books Marvel : Revolver Ocelot, Solid Snake, Psycho Mantis, Sniper Wolf, Decoy Octopus...

Clin d’œil amusant ou reconnaissance partielle de cette filiation, Stan Lee avait lui-même annoncé l'arrivée d'Hideo Kojima lors d'une remise de prix.

Les comédiens de ses films, enthousiastes incarnations

Parmi les hommages publiés dans la nuit, certains attirent tout particulièrement l'attention : ceux des acteurs qui ont trouvé l'un des rôles de leur vie (voire un boulot à plein temps) en incarnant des personnages créés, directement ou indirectement, par Stan Lee.

On a ainsi vu se succéder sur Twitter les remerciements et les petits mots de super-héros comme :

Nick Fury

Wolverine (X-Men)

Hawkeye (Avengers)

Hulk

Deadpool

Vision (Avengers)

Star-Lord et Gamora (Les Gardiens de la Galaxie)

La Guêpe (Ant-Man)

Aller plus loin

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.