“Rogue One”, inspiré de l’univers Star Wars, sort ce mercredi. Cher profane, qui risque de se sentir bien seul au ciné ou à table, ce lexique est pour toi.

Défilé de stormtroopers lors de l'avant-première du film à Hollywood
Défilé de stormtroopers lors de l'avant-première du film à Hollywood © AFP / Jesse Grant / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

Il y a deux catégories de gens dans le monde : ceux qui pourraient vivre sur la planète Tatooine, et les autres.

Et au jour de la sortie de “Rogue One”, nouveau film basé sur le même univers que les sept films à succès déjà sortis au cinéma, il convient de faire un petit rappel pour ceux qui croient que Dark Vador est un robot, que Yoda est une marque de yaourt et que le Jedi arrive juste après Mercrdi.

A LIRE AUSSI :
France Inter a aimé Rogue One
Star Wars : le fact-checking des étoiles

La Force

C’est la base de tout l’univers Star Wars. La Force (avec un F majuscule) est l’énergie qui s’applique à tout être vivant dans l’univers, crée par des êtres microscopiques, les midi-chloriens. Certains êtres arrivent à la maîtriser, et c’est là que ça devient intéressant, car contrôler la Force donne des pouvoirs (comme celui de faire voler des objets).

Un Jedi

Un Jedi est un guerrier qui maîtrise la Force. Attention, toute personne qui maîtrise la Force n’est pas un Jedi ! Il faut apprendre à devenir un Jedi, en contrôlant la Force mais aussi en acquérant une grande sagesse. De sorte que les chevaliers Jedi vivent un peu comme des moines : ils s’engagent à consacrer leur vie à la protection de la paix, et font notamment vœu de célibat. Comme des inséparables ils se déplacent en général par deux : un maître et un élève.

Yoda

Seulement 66cm il mesure, mais 66cm de pouvoir absolu ce sont. Yoda, grosses oreilles, petits yeux et teint verdâtre, le grand maître de l’ordre Jedi est. Une syntaxe pour le moins singulière il utilise.

Un padawan

C’est le nom donné à un Jedi en formation. D’où l’expression consacrée “Que la force soit avec toi, jeune padawan”. Dans la langue courante, le “padawan” est devenu un jeune inexpérimenté.

Un sabre laser

Une épée qui a un rayon laser en lieu et place d’une lame. Nécessite d’être un Jedi pour être utilisé librement. Tranche les ennemis plus élégamment qu’un sabre traditionnel. A ne pas confondre, en revanche, avec une harpe laser, qui a le mérite de faire de la musique mais n’a jamais tranché les mains de Jean-Michel Jarre.

Le côté obscur

Dans les oeuvres de fiction, un héros qui a des pouvoirs magiques est souvent pris dans un dilemme : doit-il s’en servir à bon escient sans en tirer aucun profit personnel, ou s’en servir pour son propre bénéfice mais sans se soucier du reste du monde ? Harry Potter et Spiderman s’y sont retrouvés confrontés par exemple. C’est exactement la même chose pour ceux qui maîtrisent la Force : un Jedi qui se laisse consumer par la peur, la haine et l’ambition personnelle a toutes les chances de basculer du côté obscur.

Un Sith

Jedi + côté obscur = Sith, vous suivez ? Comme les Jedi ils maîtrisent la force et sont formés comme des chevaliers, mais eux ont décidé de s’engager pour le côté obscur. Et si vous avez du mal à suivre, vous n’êtes pas les seuls : ce monsieur du Bon Coin non plus (sur le très bon sith… euh, site Yodablog)

Dark Vador

Le plus connu de tous les Sith. Malgré son allure tout en noirceur et en plastique, Dark Vador n’est pas un robot. Sous ce costume se cache un être au coeur qui bat. Ou qui ne bat plus tellement, en fait. Dark Vador, c’est un ancien Jedi, Anakin Skywalker, devenu un Sith, battu à plates coutures par son ancien maître Jedi (vous suivez ?), et dont le corps mutilé et brûlé a besoin de tout cet appareillage pour survivre. Accessoirement, Dark Vador a fondé une famille, mais on ne peut pas vous en dire plus, on vous gâcherait la surprise (et tout le charme du célèbre “Luke, je suis ton père”).

L’Empire galactique

Parlons un peu géopolitique. C’est le régime politique qui domine l’univers Star Wars au début de “La Guerre des Etoiles” (renommé plus tard "Un nouvel espoir"), le premier film sorti en 1977. Pour faire simple, vivre sous l’Empire, ça n’est pas franchement une partie de plaisir. Et pour cause : le scénariste du film s’est inspiré de la montée du nazisme et de la Russie soviétique. Dans les films déjà sortis, les trois premiers épisodes (ceux des années 2000) racontent comment l’Empire s’installe petit à petit, quand les trois autres racontent sa chute.

Palpatine

Aussi appelé “sombre ordure”, il est le patron de l’Empire galactique, soit l’Empereur. Ancien sénateur de la République galactique, il se fait élire chancelier puis, une guerre plus tard, empereur, avec les pleins pouvoirs. Accessoirement, il est aussi Dark Sidious, le seigneur des Sith. Ce qui explique qu’il n’est pas franchement le plus fréquentable des personnages de la saga.

L’Alliance rebelle

Aussi appelés “les gentils” de façon générale. C’est un ordre clandestin armé qui lutte sous l’Empire pour la restauration de la République. L’Alliance rebelle est créée par Anakin Skywalker… avant qu’il devienne Dark Vador, l’ennemi numéro un de l’Alliance rebelle.

Princesse Leïa

Fille de la reine Padmé Amidala (dont on ne vous a pas parlé pour ne pas encore plus vous embrouiller) et d’Anakin Skywalker (donc de Dark… pardon, on ne veut pas vous spoiler), elle fait partie de la rébellion, pour qui elle conserve les plans de l’Etoile Noire (cf. plus bas).

Macaron

Les drôles de trucs qu’a la princesse Leïa sur la tête. Ce ne sont pas des pâtisseries, ce sont des cheveux.

Luke Skywalker

Un jeune berger qui devient Jedi et rejoint l’Alliance rebelle pour vaincre Dark Vador. Indice : il a un lien de famille avec plusieurs personnages cités plus haut (mais pas Yoda, trop bizarre).

L’Etoile Noire

Contrairement à ce que son nom et/ou sa forme semblent indiquer, ce n’est ni une étoile, ni une planète. Il s’agit d’une gigantesque station spatiale (d’un rayon de 375 km selon plusieurs estimations) munie d’un rayon laser surpuissant capable de détruire n’importe quel système de la galaxie. Cette arme de destruction massive est donc utilisée comme un instrument de terreur par l’Empire. Dans le Retour du Jedi, l’Empire construit une deuxième station spatiale du même genre, “L’Etoile de la mort”.

Un Stormtrooper

Ce sont les soldats de l’Empire galactique, reconnaissables grâce à leur armure noire et blanche suréquipée. Ils sont des dizaines de millions, et une partie d’entre eux sont des clones. En revanche, les Daft Punk ne sont pas des Stormtroopers.

Un droïde

Rien à voir avec Panoramix dans les aventures d’Astérix. Un droïde est un robot, de façon générale. Il existe des dizaines de droïdes de catégories différentes : les droïdes de combat, les droïdes-assassins, les assistants médicaux, les droïdes TCP, les droïdes-mécano, les droïdes-souris, les droïdes-portiers TT-8L, etc. Les plus connus sont R2D2, un astromécano, et C3PO, un droïde de protocole. Sans oublier le mignon BB-8 (dans l’épisode VII), qui est un droïde copilote.

Un Ewok

Un extraterrestre qui ressemble à un ourson en peluche qui vit en communauté et adore aime la musique et la danse. Dans la saga Star Wars, ils ont aidé l’Alliance à combattre l’Empire. Mais ils ont surtout aidé LucasFilm à produire des milliers de peluches, de produits dérivés. Les Ewoks ont eu leurs propres téléfilms, leur propre dessin animée et même leur propre chanson de Dorothée.

Chewbacca

Plus grand et plus poilu qu’un Ewok, Chewbacca n’en est pas moins mignon. Sauf que lui, il est vraiment utile à la Rebellion : il est le copilote (avec Han Solo) du Faucon Millenium, un vaisseau-clé de la lutte contre l’Empire. C’est un wookie qui parle le shyriiwook, une langue que pas grand monde ne comprend.

►►► La critique du film par Matthieu Culleron

►►► Le fact-checking de la guerre des étoiles

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.