Suite d'un succès surprise de 2013, ce jeu d'exploration a suffisamment de charme pour séduire aussi bien les néophytes que ceux qui ont creusé jusqu'aux tréfonds du précédent.

Steamworld Dig 2, un jeu plus profond qu'il en a l'air
Steamworld Dig 2, un jeu plus profond qu'il en a l'air © Image & Form Games

Steamworld Dig n'a pas seulement un scénario sympathique, il a aussi une jolie histoire. Celle d'un jeu au design original et surprenant, lancé en 2013 par un petit studio suédois, sur la portable 3DS de Nintendo... Et qui a tellement convaincu ceux qui ont eu la curiosité de tenter l'aventure qu'il a ensuite été adapté sur presque toutes les autres consoles du marché. On y explorait une mine dans un Far-West de dessin animé, où des robots rouillés ont remplacé les humains. Armé d'une simple pioche, on y creusait son propre labyrinthe souterrain, en dégommant quelques monstres remuants pour en ramener le précieux minerai nécessaire pour améliorer ses compétences, creuser plus vite et surtout plus profond. Basique, mais d'une efficacité redoutable manette en main.

Quatre ans après, Steamworld Dig 2 reprend la même recette (notez qu'il n'est pas nécessaire d'avoir joué au premier pour vous lancer). Cette fois, vous chaussez les bottes de Dorothy, jeune femme robot tout aussi accro à la pioche que le protagoniste précédent, Rusty, mystérieusement disparu au fond de sa mine. Cette dernière se met à sa recherche tout en s'employant à transformer en gruyère l'intégralité du sous-sol local.

Toi, tu creuses

On n'offrira pas d'Oscar du meilleur scénario à Steamworld Dig 2, mais tout son intérêt est ailleurs. D'abord dans son style particulièrement rafraîchissant : ce n'est pas tous les jours qu'on peut jouer avec des cowboys robots (oui, oui) et l'univers, coloré et faussement naïf, est plaisant à l’œil. Un agréable second degré flotte en permanence, notamment dans les dialogues avec des personnages à qui il manque (littéralement) quelques boulons.

Le jeu se prend en main facilement (courir, sauter, creuser... répéter) et évite l'écueil des allers-retours trop ennuyeux en proposant un "retour sur investissement" immédiat à vos efforts : plus vous ramenez de minerai, plus votre robot sera efficace, moins la progression sera laborieuse. Pour les amateurs du genre, on est ici face à un excellent "Metroidvania", ces jeux qui mêlent action, plateforme et exploration. Pour les novices, il peut être une excellente introduction à ce type de jeux, d'autant qu'il est assez court et propice aux parties rapides.

Creuser la roche et ses méninges

Surtout, Steamworld Dig 2 est un jeu dont l'intelligence lance régulièrement des défis à la vôtre. Via des énigmes plus ou moins simples à résoudre pour progresser dans l'histoire, mais plus globalement par la manière dont il vous oblige à sans cesse penser votre progression. Il faut non seulement trouver comment descendre, mais aussi toujours se demander comment on remontera : un tunnel un peu trop profond, et c'est le risque de ne plus pouvoir retrouver la lumière.

Joli, étrangement aussi retors que relaxant, et gentiment addictif, Steamworld Dig 2 est donc une bonne pioche, pas forcément inoubliable mais assez attachant pour vous faire passer un bon moment.

► STEAMWORLD DIG 2 - Disponible sur Switch, PC, PS4 et PS Vita

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.