C'est le livre le plus lu au monde, mais il en existe tant de versions que l'histoire change parfois du tout au tout. Des passionnés ont décidé de toutes les regrouper sur le net.

Fiat Lux, dans ses différentes versions
Fiat Lux, dans ses différentes versions © Radio France / Olivier Bénis

C'est un travail monumental, titanesque, quasiment un sacerdoce, lancé par un dominicain français. Depuis, 200 chercheurs travaillent sur "La Bible en ses traditions", somme inédite (et gratuite) des différentes versions autorisées du texte sacré.

Écoutez le reportage de Mathilde Dehimi

À chaque verset de cette Bible, non pas une mais plusieurs versions retraduites sont proposées, qu'elles soient hébraïques, grecques, araméennes ou latines. "La version hébraïque et la version grecque, par exemple, du prophète Jérémie : l'un fait un cinquième de plus que l'autre", explique le frère dominicain Olivier-Thomas Venar, directeur du programme. "C'est très rarement contradictoire, c'est souvent surprenant. Et le fait de comparer deux versions du même texte vous oblige à vous poser des questions. C'est ce qui nous plaît : faire en sorte que la lecture de la Bible soit une aventure intellectuelle."

► SUR LE WEB | Aller sur le site "La Bible en ses traditions"

Remettre les Bibles dans leur contexte

Le site Internet permet d'enrichir les contenus à l'infini : il propose notamment des notes de grammaire, de vocabulaire, des notes littéraires... Mais aussi le contexte (Histoire, géographie, cultures anciennes). "Il y a des textes non-bibliques, des mondes païens environnants, qui peuvent éclairer la Bible", assure Olivier-Thomas Venar. Une partie sera aussi consacrée à la façon dont les grands théologiens ont analysé les textes.

Les chercheurs se donnent plusieurs années pour développer cette nouvelle Bible en ligne gratuite. Les lecteurs pourront eux aussi faire part de leurs réflexions sur le site.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.